• Rayon Violet

Entretien avec les Énergies du Maître Saint-Germain

 

Message de Paix du Nouvel An 2006

La convergence

 

Le 31 décembre 2005
Montréal (Québec)

 

Maître et Disciple de vous-même, accueillez notre Amour.

 

S’il vous sied, fermez vos yeux, et derrière vos yeux clos, respirez consciemment. Inspirez la Lumière, inspirez la Connaissance jusqu’au plus profond de votre Être, et à l’expiration, abandonnez toutes vos préoccupations, toutes vos tensions, vos appréhensions. Respirez profondément, sans effort, de telle sorte que vous puissiez ressentir votre propre vibration. Inspirez dans la conscience que le souffle cosmique qui pénètre en vous apporte la connaissance, la conscience, l’amour de toutes les formes de vie qui vous entourent.

 

Suspendez le souffle un instant afin que ce souffle puisse stimuler la connaissance de vos propres cellules, puis expirez longuement, sans effort, totalement, dans la conscience que le souffle que vous émettez est teinté de votre vibration, de votre conscience, de votre amour. Lorsque vous inspirez, accueillez le don de la vie comme une offrande, comme un présent, et lorsque vous expirez, offrez à la vie votre don, votre présent, votre couleur, votre amour.

 

Ne vous laissez pas distraire par les sollicitations du corps physique, celles du mental ou par les mouvements qui vous entourent. Soyez simplement présent dans cette respiration consciente qui favorise cette sensation d’union retrouvée à la vie sous toutes ses formes. Ne soyez pas dans l’attente de connaissances extérieures, d’information, de messages. Soyez dans cette disponibilité de l’Être à lui-même et à la vie qui se manifeste en lui et autour de lui, car c’est dans cette disponibilité que l’Être s’unira à la connaissance subtile de l’Univers. Un espace d’intimité peu à peu se recrée en vous et, des profondeurs de votre Être, le calme et la paix peuvent émerger, lorsque vous autorisez cette détente, cette présence.

Si souvent, vous êtes distrait par l’extérieur, sollicité par des appels qui vous semblent avoir cette propension à répondre à vos désirs, alors qu’au plus profond de votre Être, l’union à votre vibration et l’union consciente à la vie va favoriser cet état de paix. Il n’y a plus qu’à être. Voguez dans cet univers intérieur qui s’ouvre et devient l’Univers vaste et infini. Uni à tous les Êtres sur cette Terre et dans l’Univers, offrez-vous cet instant de communion. Offrez-vous un moment de méditation.

[long silence]

Baignez dans une atmosphère dorée que vous créez et recréez en vous et autour de vous. Sans recherche et sans attentes, goûtez votre vibration. Goûtez cette union à la vie. Inspirez profondément, et ressentez cette énergie au plus profond de votre Être, l’expression du Je Suis véritable, une énergie de création, la véritable puissance de l’Être, le véritable Maître à penser de l’Être.

Intérieurement, dites ces mots, Je Suis, et ressentez votre pouvoir créateur. Cette énergie, cette présence Je Suis, a permis à votre Être de s’incarner, de naître, de croître et de transcender les obstacles du parcours. Cette même énergie guide vos pas au-delà des entraves de l’incarnation, guide votre Être à la reconnaissance de sa nature véritable, à l’expression de son essence.

Tous les Êtres humains sur cette Terre recherchent l’amour, la paix et la joie, le bonheur. Tous les Êtres humains, quels qu’ils soient, quelles que soient les orientations, les voies qu’ils empruntent, recherchent à retrouver en eux cet état amoureux, cet état de paix, ce bonheur transcendant, une joie pure, qu’ils en soient conscients ou non. L’Être destine son incarnation à la retrouvaille de ces états.

Voilà une connaissance importante pour tous les Êtres qui veulent participer à la création, à la retrouvaille de la paix sur cette Terre. Si souvent, les Êtres ont de la difficulté à s’entendre sur l’objet de leurs recherches extérieures circonstancielles, alors que, de façon existentielle, nous vous disons : « Tous les Êtres, sans aucune exception, cherchent l’amour, la paix et la joie. Voilà une base qui, sans aucun équivoque, va permettre la réunification des Êtres.

Lorsque vous ressentez une impuissance, un doute, une confusion quant à votre mouvement, votre expression, à votre participation pour l’équilibre et l’harmonie dans ce monde, rappelez-vous que tous les Êtres humains cherchent à vivre les mêmes états, et si cette recherche existentielle est en soi unique, alors vous conviendrez qu’il n’y a pas vraiment de raison à ce que les Êtres s’opposent. À la source, les Êtres sont inspirés vers la même direction. Alors, s’il y a quelques oppositions sur la voie, convenez qu’elles sont éphémères et qu’elles peuvent être transcendées.

Le plus difficile dans un groupe, dans une communauté d’Êtres, n’est-il pas d’établir, d’éclairer le but? Lorsque les Êtres, ensemble, s’unissent pour un même but, alors les voies peuvent être multiples, mais ils s’entendront ultimement. Or, nous observons que tous les Êtres humains ont le même but. Alors, pourquoi y aurait-il mésentente?

« Simple distraction », direz-vous. En soi, éclairer ce but d’états d’amour, de paix et de joie est l’élément primordial pour permettre de créer la paix sur cette Terre. Lorsque les Êtres éclairent le but, alors nécessairement, les voies s’éclairent peu à peu, progressivement, permettant la réunification. Les Êtres sont distraits de ce qu’ils sont à la source et de l’orientation vers cette même source, c’est-à-dire l’unification des Êtres.

Les Êtres, à la source, sont tous unis, sont un dans l’Univers, et sur cette Terre vont retrouver peu à peu la conscience qu’ils sont un. Les Êtres recherchent le bonheur sans pouvoir le définir. Alors, bien sûr, vous conviendrez avec nous qu’il y a plus de propension à trouver le bonheur et à le vivre s’il peut être nommé, défini. En d’autres termes, si les Êtres ne savent pas ce qu’ils cherchent, alors ils ont moins de probabilités de le trouver. Les Êtres cherchent le bonheur sans savoir ce qu’il est. Alors, ensemble, définissons le bonheur et tout sera résolu!

Qu’est-ce que le bonheur? Bien sûr, plusieurs d’entre vous auront exploré, non seulement dans cette incarnation mais dans une multitude, la recherche d’un état de joie dans différentes formes de relations à la matière, aux Êtres, à la Terre de possession ou de contrôle, pour se rendre compte que telle n’est pas la voie pour vivre cet état de bonheur. La joie pure est bien sûr associée à la sensation d’être universel.

À la source, un Être est universel. Il s’incarne. Pour vivre l’état de joie pure, il aura à ressentir cette universalité, c’est-à-dire ce mouvement créateur infini, puisque l’Univers est en soi une énergie dans un mouvement créateur. Lorsque l’Être se retrouve, lui, dans cette sensation d’être énergie dans un mouvement créateur, il ressentira son universalité et la joie pure laquelle est, en soi, la sensation d’union avec le Tout.

Alors, le bonheur – ou la joie pure – est l’expression créatrice de l’Être. Cette expression créatrice a ses fondements. La paix intérieure est ce qui permettra à l’Être de se manifester dans son essence et dans sa nature pour vivre la joie. L’Être humain veut vivre la paix sur cette Terre, et il se présente dans une difficulté de vivre la paix en lui. Lorsqu’il permet cette création – ou recréation – de la paix en lui, alors toutes les voies s’ouvrent pour sa création.

Lorsque l’Être humain se présente sur cette Terre, bien sûr, le but ultime qu’il pourra conscientiser est de vibrer dans l’amour. Ressentir l’amour de tous les Êtres, offrir l’amour à tous les Êtres, se reconnaître lui-même comme étant uni à tous les Êtres et se sentir reconnu. Or, pour que l’Être puisse exprimer cet amour et ressentir cet amour en relation avec les autres, il faille bien qu’il puisse se l’offrir à lui-même et le ressentir de lui-même.

C’est ainsi que « Aimez-vous les uns les autres » suggère que l’Être s’aime lui-même afin d’être totalement disponible et disposé à l’amour de la vie sous toutes ses formes. Que signifie s’aimer soi-même? Bien sûr, il ne s’agit pas d’aimer ses caprices, ses désirs, ses besoins de sécurité sous une forme ou sous une autre. S’aimer soi-même signifie entrer en relation intime avec cette énergie de création en soi et lui offrir tout l’espace nécessaire pour qu’elle puisse s’exprimer. S’aimer soi-même signifie respecter totalement l’énergie créatrice dans l’Être en soi. Respecter cette énergie créatrice signifie reconnaître ses dons, ses talents, ses qualités, reconnaître la pulsion originelle de l’Être qui, certes, a une dimension universelle et une dimension individuelle.

Reconnaître la pulsion, c’est reconnaître le sens de la vie. Qu’est-ce qu’un Être humain est venu faire sur cette Terre? Souvent, les Êtres définiront le sens de la vie comme un grand mouvement d’épuration des fautes et des péchés. Triste perspective, n’est-il pas? Une incarnation destinée à épurer ses péchés. De là à ressentir l’envie qu’elle se termine, il n’y a qu’un pas! Cette incarnation ne pourrait-elle pas être destinée plutôt à vivre la joie pure et l’amour, ce qui favoriserait cette envie profonde de goûter la vie à chaque instant?

L’Être humain vient sur cette Terre afin de continuer le mouvement de toutes les formes de vie dans l’Univers, c’est-à-dire un mouvement créateur. L’Être humain vient sur cette Terre pour participer à une création collective, et sa participation est individuelle, à sa mesure, à sa teinte, à sa couleur, selon sa vibration. Il est invité à participer à cette grande création, et bien sûr, sur ce parcours, il pourra épurer quelques éléments de contraction. Mais déjà, la perspective de s’unir dans l’œuvre collective est plus joyeuse.

Le sens de l’incarnation est ainsi exprimé. Un Être s’incarne pour créer et, en créant, il ressentira qu’il est uni au Tout et il ressentira qu’il est aussi présent. Il va créer selon ses dons, ses qualités profondes. Il ne s’agit pas des qualités qu’on a voulu lui faire retrouver afin qu’il réponde aux besoins des Êtres ou des sociétés autour de lui. Ce sont les qualités associées à son essence, à son individualité. Le respect profond, l’amour de soi, est en soi une unification de tous les aspects d’un Être qui convergent dans une orientation : celle de la création.

L’Être humain va retrouver un sens à sa vie s’il respecte, s’il aime ce qui vibre à l’intérieur de lui et ce qui, de lui, le fait vibrer. Lorsqu’il ne respecte pas ses élans, ses pulsions, ses dons, ses qualités, ce qui le fait vibrer, il ressentira une contraction, une limitation, et même une frustration. Il sera dans une sensation d’insatisfaction, et s’il est dans cet inconfort, il cherchera autour de lui à se satisfaire. Et c’est ainsi qu’il aura des attentes projetées vers les Êtres qui l’entourent.

Il attendra que des Êtres d’une famille biologique, d’une famille d’Âmes, d’une famille de travail, d’une société, d’une collectivité, d’une humanité puissent lui offrir les éléments qui lui permettent de ressentir une satisfaction. Et bien sûr, s’il n’obtient pas réponse de l’extérieur, l’insatisfaction risquera de créer plus de tensions, de contractions, et peut-être même des frustrations qui vont induire des comportements et des attitudes quelquefois d’opposition.

L’Être va donc vivre intérieurement un conflit. Il n’est pas en paix avec lui-même lorsqu’il n’est pas dans le respect et l’amour de ce qu’il porte. Et même s’il tente de réunir autour de lui tous les éléments qu’il croit pouvoir lui permettre une sécurité, des joies circonstancielles, l’insatisfaction agira par contractions et vers une destruction de lui-même. Comme l’Être ne veut pas se détruire, puisqu’il est éternel, il tentera de retrouver à l’extérieur de lui les causes de son mal-être.

Or, plutôt que de rechercher les causes du mal-être à l’extérieur, l’invitation offerte aux Êtres est de retrouver à l’intérieur d’eux la source de leur joie. Lorsque nous vous disons : « La paix profonde existe dans l’Être », elle signifie cette relation intime continue, permanente et infinie de l’Être avec lui-même, une réponse à ce qu’il porte. Lorsque l’Être, déjà, s’unit à sa vibration, ressent cette pulsion, aime ce qu’il est en tant que créateur, alors il aura de moins en moins d’attentes vers l’extérieur et de plus en plus de tolérance et de patience envers les Êtres, puisqu’il ne projette pas son insatisfaction vers eux.

C’est ainsi que tout Être humain porte en lui la capacité de participer à chaque instant à la paix dans ce monde. Chaque Être humain a toute la puissance nécessaire à être un collaborateur de premier plan à la paix dans ce monde. Il n’a qu’à retrouver l’amour et le respect de ce qu’il porte au plus profond de lui. Il va donc progressivement retrouver un espace de paix intérieure, de plus en plus de calme, de paix dans ses relations.

Puisque les relations se détendent, puisque les relations seront de moins en moins associées à des attentes, elles vont être de plus en plus stimulantes. Les Êtres vont se reconnaître, se stimuler entre eux et créer des vibrations plus pacifiques et des égrégores de paix dans ce monde. Lorsqu’il y a des guerres dans ce monde, c’est parce qu’il y a des égrégores de frustration sur cette Terre, autour de cette planète. Tous les grands conflits entre contrées, à l’intérieur des contrées, les conflits sociaux, les fratricides, qu’ils soient mondiaux, sociaux ou familiaux, sont tous créés par ces égrégores de frustration.

Un égrégore de frustration est en soi une masse de frustrations nourrie par des frustrations individuelles. Ainsi, voilà qui est relativement simple à transformer, n’est-il pas? Vous, individuellement, allez collaborer en permettant une dissolution de vos frustrations intérieures. Tant et aussi longtemps que vous attendez de l’extérieur, nous vous le disons, vous aurez des frustrations. Voilà qui est simple!

Vous pouvez expérimenter encore pendant quelques décennies ou quelques vies, et ces frustrations entraîneront des conflits et des douleurs, des maladies, des inconforts. Vous connaissez tout cela. Il faille donc dissoudre cette frustration, et il n’y a qu’une façon de dissoudre cette frustration, c’est de reconnaître vos dons, vos qualités. Voilà, on ne vous dit pas qu’il faille peiner, on ne vous dit pas qu’il faille œuvrer avec grand labeur afin d’épurer vos péchés. On ne vous dit pas cela. On vous dit, au contraire : Retrouvez la joie de vos dons, de vos qualités. C’est simple!

Lorsque vous retrouvez cet amour de vous-même, il vous suffira de faire en sorte que, pas à pas, l’ensemble de ces dons, de ces qualités convergent vers votre création individuelle qui participe à la création commune. Voilà le plan d’ensemble. La joie pure est permise par une paix intérieure, et celle-ci libère le processus créateur. La joie réelle est ressentie dans la création, dans la création qui respecte votre essence, votre pulsion. C’est l’expression du Je Suis véritable.

Il s’agit d’une formule magique. Vous pouvez l’inscrire en vous. Vous pouvez l’inscrire partout autour de vous. Lorsque les Êtres humains comprendront ce que signifie vivre d’amour, alors il y aura la paix sur cette Terre. Qu’est-ce que cela signifie? Cela signifie lorsque l’Être humain comprendra que l’amour, c’est d’abord et avant tout aimer profondément ce qu’il est. Aimer profondément cette pulsion de vie, ce mouvement créateur, le respecter, s’unir à soi, permettre cette paix profonde et cette expression libérée. Voilà comment les Êtres pourront vivre la joie, la paix et l’amour.

Vous nous avez bien suivi?

Il ne reste plus qu’à expérimenter!

Au premier niveau, nous vous entretenons d’une convergence de tous les aspects de votre Être vers la joie, c’est-à-dire l’utilisation de toutes vos ressources vers votre but. Cela vous semble d’une évidence, n’est-il pas? Il vous semble avoir œuvré pour cela depuis votre naissance. Pourtant, nous vous dirons que si tous les Êtres humains sur cette Terre ont ces mêmes buts d’amour, de paix et de joie, moins de 2% des Êtres humains incarnés oeuvrent de façon cohérente avec eux-mêmes, c’est-à-dire que très peu d’Êtres choisissent quotidiennement d’être une expression d’eux-mêmes, d’être cohérents dans cette utilisation de leurs dons, de leurs qualités.

Bien que les Êtres ressentent cette pulsion, la peur de ne pas être aimé fait en sorte qu’ils vont tenter de répondre aux besoins des autres et d’obtenir satisfaction à partir des gestes et des actions des autres. La convergence est en soi une association de tous les éléments d’un Être vers ses buts à chaque jour, à chaque instant.

Rappelez-vous que les déséquilibres, les entraves, les obstacles, les douleurs naissent du conflit intérieur. Si un Être ne vibre pas dans la santé physique, psychique ou mentale, c’est qu’il y a des contractions intérieures, il y a un espace qui n’est pas en paix. Œuvrer pour la paix intérieure, c’est œuvrer pour la santé à tous niveaux, c’est œuvrer pour l’amour, c’est œuvrer pour la joie.

C’est ainsi que nous vous invitons à ce que chaque moment de votre vie soit participant à cette forme de cohérence de l’Être. Nous entendons, par cohérence, être conséquent avec vous-même en relation avec vos buts. Vous voulez être en paix, vous voulez être amoureux, vous voulez être joyeux? Soyez donc conséquent. Soyez donc dans toute cette action de convergence à l’intérieur de vous.

Souvent, les Êtres humains veulent s’unir à de grands mouvements, de grandes voies pour la paix dans ce monde. Voilà qui est noble, bien sûr! Or, il faille que l’Être soit cohérent. S’il veut œuvrer pour la paix dans ce monde, il doit nécessairement œuvrer pour la paix dans son monde. Sinon, il y a bien sûr une opposition. Œuvrer pour la paix dans son monde, c’est d’abord une reconnaissance de soi.

Pour reconnaître votre Être, unissez-vous au sens de la vie et permettez à votre Être de laisser émerger des profondeurs de lui ses idéaux. Quels sont les idéaux, de façon concrète, que vous voulez atteindre dans cette incarnation? Il faille bien les nommer. Il faille bien les ressentir, les percevoir, les rendre vivants. Souvent, les formes extérieures de cette société, les structures, les relations furent si lourdes que l’Être s’est laissé entraîner dans une apathie en relation avec ses propres idéaux. Faites renaître vos idéaux de telle sorte que vous puissiez ressentir l’énergie et l’inspiration pour vous diriger vers ces idéaux.

Rappelez-vous que ce n’est pas l’atteinte de l’idéal qui est importante dans une vie, mais plutôt tout le déploiement de l’Être vers cet idéal. Lorsque l’Être s’exprime, se manifeste, se déploie dans sa création vers ses idéaux, alors il va nécessairement respecter ce qu’il porte au plus profond de lui, vivre la paix et ressentir la joie car il sera créateur. L’atteinte de l’idéal sera un bonus – dites-vous – n’est-il pas? Lorsque vous êtes dans l’extase, que peut-il y avoir de plus que l’extase, sinon la béatitude? Alors, l’atteinte de l’idéal pourrait vous amener dans la béatitude.

Lorsque l’Être humain sent que son idéal n’est pas réalisable et l’oublie, l’occulte, le camoufle, il s’occulte lui-même et s’affaire dans d’autres voies qui ne le respectent pas. Il faille donc que vos idéaux soient vivants, vivaces et que, de ces idéaux, des buts à plus court terme, moyen terme, puissent naître et que tout votre Être choisisse cette convergence de ces différentes formes d’énergie qu’il porte vers ces buts et ces idéaux.

Le premier niveau de convergence, d’union, c’est l’Être avec lui-même. Certes, nous insistons dans cet entretien parce que la convergence, l’unification des Êtres vers une même orientation n’est pas possible si tous les Êtres sont incohérents, s’ils ne permettent pas cette convergence intérieure. Alors, allez vers cette convergence, non pas dans la douleur, mais dans la joie de la reconnaissance de votre Être.

Allez retrouver ces idéaux et qu’ils soient vivants, vivaces à chaque jour. Allez retrouver ces dons, ces qualités, ce qui vous inspire, ce qui vous fait vibrer, et qu’ils soient vivants à chaque jour, au service de la voie vers l’idéal. Si chaque Être humain fait cela dans sa vie à chaque instant, alors il y aura la paix sur cette Terre, car vous verrez, cela exige tant de présence à vous-même qu’il n’y aura plus aucun espace-temps pour quelque dispute, quelque conflit extérieur. Nous pourrions vous dire : Utilisez tout le temps pour l’amour de vous-même, vous n’aurez plus le temps de vous disputer! C’est simple, à la fin.

Voilà les bases de la réorientation de la transformation de cette humanité vers une nouvelle humanité de paix : l’âge d’or de l’humanité. Tant et aussi longtemps que vous attendrez de vos dirigeants, des autres ou même des Êtres de lumière que ce monde change, alors vous attendrez. Cela vous permet d’exercer votre patience!

Nous vous avons invité à une expression très active, très vivace, très vivante. D’entrée de jeu, nous vous avons dit : « Fermez les yeux, retrouvez cet espace d’intimité intérieure, retrouvez votre vibration, retrouvez la force de création, puis abandonnez-vous dans un espace méditatif. Laissez-vous inspirer. » En d’autres termes, nous vous avons dit : « Unissez-vous à vous-même, accueillez votre vibration, aimez-la, puis abandonnez-vous dans l’espace infini de la méditation de telle sorte que vous soyez inspiré par la lumière de l’Univers à votre œuvre de création. »

Au départ, il s’agit d’être, d’exister, de ressentir ce Je Suis, de ressentir la vie, l’Univers en vous. Lorsque vous êtes, lorsque vous sentez cette puissance d’être, alors vous pouvez accueillir cette inspiration à créer, à manifester, à exprimer. Vous pouvez aller vers l’action, l’expression créatrice réelle. Cette humanité est bien sûr en transformation et tous parmi vous avez pu prendre conscience que les structures de ces sociétés, qu’elles soient occidentales ou orientales, n’ont pas permis aux Êtres humains d’être profondément amoureux, heureux et en paix.

Ces structures, vous les avez senties lourdes, inefficaces, quelquefois avilissantes, quelquefois non respectueuses, et certes, l’humanité les a construites. Vous les ressentez, ces structures, ces façons de vivre, comme un poids. Ressentez-les bien et puis, par la suite, orientez vers la création votre regard. Autrement dit, la critique des structures ne sera pas suffisante à les transformer. L’état de passivité, l’état de soumission, l’état de victime ne permettra pas à cette humanité de se transformer. C’est le mouvement créateur qui transformera.

Donc, nous vous dirons : Vous êtes tous conscients que les formes actuelles ne permettent pas de vivre l’amour, la paix, la joie à chaque instant. Alors, vous êtes tous conscients qu’il faille transformer ce monde. Pour transformer ce monde, il faille que les Êtres retrouvent la paix intérieure et qu’ils s’unissent pour créer une humanité nouvelle.

Le moment est venu, à cette étape de l’évolution de l’humanité, pour que les Êtres puissent s’unir, unir leur énergie dans une voie de création de cette humanité. L’orientation est certes cette humanité de paix, respectueuse de chaque Être. Les voies pour atteindre cette humanité de paix, cette humanité d’or, sont multiples. Toutefois, l’exploration passive de chacune de ces voies ne permet pas non plus la transformation.

Nous invitons les Êtres à transformer le tourisme spirituel, social, humanitaire, humaniste en action créatrice sociale, humaniste, humanitaire, spirituelle. En d’autres termes, il y a plusieurs voies. Vous pouvez explorer. Vous avez exploré plusieurs de ces voies. Ce n’est pas la voie spirituelle ou la voie humaniste qui va créer en vous le bonheur, qui va créer en vous la paix, qui va créer la joie, ni l’amour. Ce n’est pas la voie que vous choisissez. Souvent, les Êtres, dans leur recherche, quelquefois touristique, tentent d’identifier quelle voie humaniste ou spirituelle va leur permettre de sentir cet amour et cette joie, et ils cherchent et ils cherchent et ils cherchent, et ils chercheront et ils chercheront.

Imaginez-vous que ce n’est pas la voie qui vous offre le bonheur, mais vous qui offrez à la voie votre création, et votre recherche va s’amoindrir, et bientôt, vous trouverez une voie qui vous permettra de vous déployer. Une voie humaniste, une voie humanitaire, une voie spirituelle est en soi un sentier au cœur duquel l’Être peut bien ressentir qu’il a l’espace pour se déployer. Si, d’une part, l’Être a saisi qu’il est inutile d’attendre des Êtres qui l’entourent les éléments qui le satisfont, il va maintenant conscientiser qu’il est inutile d’attendre de la voie cette satisfaction et il va saisir que c’est son mouvement, sa création qui va le satisfaire.

Cette humanité doit se transformer maintenant. De grands mouvements de la nature vont encore se manifester durant cette prochaine année, de grands mouvements sociaux, de grands mouvements d’opposition. Les égrégores d’insatisfaction et de frustration sont puissants, éveillent la nature terrestre et éveillent la nature humaine à s’opposer. Il est essentiel que les Êtres conscients ne fassent pas le jeu de ces mouvements d’opposition, mais qu’ils puissent être ensemble dans une convergence, dans une utilisation commune des ressources de cette Terre pour cette création d’un nouveau monde.

En des termes plus simples, il est maintenant venu le moment de terminer la critique, terminer l’attente que les choses changent, terminer la projection de la faute vers les autres et entrer dans ce mouvement créateur convergent. En début de cette année terrestre, nous vous avons suggéré le passage à l’action. Le moment est venu d’agir. Maintenant, le moment est venu d’agir dans une convergence, dans une même orientation.

Respect de la nature. Les Êtres humains ne peuvent plus attendre maintenant des décennies pour respecter la nature. Celle-ci se manifeste dans des contractions qui secouent les Êtres humains. Il est inutile d’attendre les fléaux, les séismes naturels pour favoriser la réunification des hommes. Pourquoi les hommes doivent-ils s’unir dans la douleur? Pourquoi ne s’unissent-ils pas dans la création, dans la joie, dans le mouvement expressif, plutôt que lorsqu’il y a douleur, lorsqu’il y a contraction? Ne plus attendre.

Il y a de grandes tensions. Ne vous laissez pas submerger par la peur de ces tensions. Laissez-vous plutôt inspirer par ce moment de l’humanité qui invite les Êtres à leur déploiement. Les Êtres qui sont sur cette Terre depuis plusieurs décennies, les Êtres plus âgés – en âge terrestre, nous entendons – n’ont pas à se retirer de la vie active. Ils portent en eux une conscience de toutes ces lourdeurs des formes actuelles. Ils portent dans leur corps physique, ils portent dans leurs émotions une conscience de toutes ces charges de la collectivité humaine.

Donc, cette conscience peut favoriser un regard clair, plus sage. Les Êtres plus âgés sont aussi les guides de ces transformations. Ne les laissez pas sur des voies d’évitement, car dans ces voies, ils rencontrent les frustrations et la non-reconnaissance qui nourrissent aussi ces égrégores. Ces Êtres sont des Êtres humains, sont associés à des Âmes. Ils portent une conscience et une sagesse.

Que les Êtres plus âgés puissent s’inscrire dans un mouvement actif, un mouvement qui inspire les Êtres. Qu’ils ne soient pas dans la critique, mais eux aussi dans la création, et si leurs mains et leurs bras se sont affaiblis des charges qu’ils ont portées sur eux, qu’ils puissent inspirer de leurs vibrations, de leur regard, de leurs paroles, et non pas se retirer. Et que les Êtres humains leur fassent une place d’honneur au centre de ces sociétés pour que leurs émanations inspirantes puissent dynamiser les Êtres dont les mains et les bras sont encore forts et puissants.

Délaisser des Êtres humains signifie se couper de soi-même. Rappelez-vous, tout ce qui est séparation contribue à la destruction. Les Êtres plus âgés, eux, ont à retrouver à l’intérieur d’eux leurs idéaux, leur inspiration. Laissez aller la critique, et inspirez les Êtres à une création collective.

Les enfants se présentent maintenant de façon importante venant des espaces de l’Univers créant les enfants du nouveau monde. Ces enfants seront les guides des nouvelles créations. Il faille bien les accompagner, non pas pour qu’ils s’intègrent dans des structures destructrices. Soyez très vigilant à ce qu’il n’y ait pas une forme d’emprisonnement des enfants et une suradaptation de ceux-ci à des valeurs qui n’ont pas permis la paix, la joie et le bonheur. Bien sûr, accueillez les enfants et stimulez-les à retrouver au plus profond d’eux eux aussi leurs idéaux, comme les gens les plus âgés.

Retrouvez les idéaux, retrouvez une inspiration, retrouvez de l’espace, une conviction de par la présence des Êtres qu’il y a une possibilité de construire vers ces idéaux. Donc, les Êtres âgés et les enfants sont en soi les guides de la construction de ce nouveau monde. Ils doivent être au centre de ce nouveau monde comme les inspirateurs. Entendez ces enfants du nouveau monde. Ils sont perceptifs, ils sont sensitifs, ils sont inspirés, ils sont lumineux. Ils ont de la difficulté à s’adapter à votre monde. Qu’il en soit ainsi! Cela n’est-il pas pour le mieux?

Vous avez vu vous-même ce qu’a créé l’adaptation à ce monde. Il faille bien sûr qu’ils soient entendus, reconnus, qu’il y ait des voies pour qu’ils puissent exprimer leurs intuitions, leurs inspirations, qu’ils soient guidés. Ils ont des visions claires. Bien sûr, ils doivent s’adapter à la matière. Faites la nuance entre la suradaptation et l’adaptation. Autrement dit entendez les enfants, entendez les Êtres âgés, non pas dans leur contractions.

Les Êtres, en reconnaissant leur propre présence Je Suis, en émanant l’amour, vont stimuler, et les enfants, et les Êtres âgés, à être créatifs. Voyez-vous les adolescents comme des Êtres créateurs ou destructeurs de votre monde? Voyez-vous les Êtres âgés comme étant au centre de votre monde ou déjà ayant quitté ce monde? Il faille que tous les Êtres convergent dans une même direction : la reconstruction de ce monde sur des bases de paix, et les bases de paix sont des bases de reconnaissance des dons, des qualités, des expressions individuelles de chaque Être.

Alors, bien sûr, vous pouvez entendre ces propos et ressentir une impuissance à changer vos sociétés. Vous n’avez pas à changer votre société. Vous avez simplement à être cohérent, à reconnaître autour de vous les Êtres âgés. Alors, demandez leurs inspirations. Allez les stimuler à ne pas être passifs, à ne pas être destructeurs, à ne pas être critiques, allez les stimuler à exprimer leur sagesse. Inspirez vos enfants, les adolescents, vers des projets de création. Réunissez les Êtres. Soyez des agents de réunification, des agents de convergence.

Beaucoup d’Êtres sont conscients sur cette Terre. Ces Êtres conscients ont un rôle majeur, essentiel durant ces prochaines années, et particulièrement l’année qui vient. Nous vous dirons : Affranchissement des limites de l’Être humain. Voyez-vous, chères Âmes, dans une année, nous vous dirons ceci – rappelez-vous : L’année qui suit, l’année qui vient est une année de conscience de d’autres dimensions. C’est une année de retrouvaille de connaissances subtiles, c’est une année de rencontre de d’autres dimensions de l’Univers.

Alors, actuellement, il faille que les Êtres puissent se permettre de dissoudre leurs limites, et parmi ces limites, il y a au premier plan cette sensation d’impuissance; au deuxième niveau, l’attente que les choses se transforment; au troisième niveau, il y a cette sensation de faiblesse. Il faille que les Êtres retrouvent la conviction qu’ils sont des créateurs, la conviction que l’amour qui émane d’eux peut stimuler des Êtres, la conviction que tous les Êtres humains peuvent s’unir.

Cela ne signifie pas que chaque Être humain doit faire la même action, faire la même chose. Chaque Être a sa perspective, ses talents, ses dons. La convergence signifie ici l’unification des Êtres vers un même état terrestre universel. Il faille donc d’abord que vous vous respectiez, puis que vous respectiez la nature, que vous respectiez la nature des Êtres plus âgés que vous et la nature des Êtres qui sont des enfants et des adolescents.

Tous ces éléments doivent s’unir et converger dans une même action créatrice. Alors, quels sont vos talents à vous? Non pas ceux que vous avez dû apprendre ou développer. Quels sont vos talents qui vous inspirent et comment allez-vous les inscrire dans ce mouvement de convergence? Le respect de l’Être, ce n’est pas d’abandonner tout ce que vous avez créé jusqu’à maintenant, tout ce que vous avez déployé jusqu’à maintenant pour vous concentrer sur un ou deux talents. Tout ce que vous allez mettre en œuvre dans cette orientation, dans cette direction est lumineux.

Autrement dit, s’il y a en vous des dons et des talents qui ne sont pas exprimés, déployés, chaque action qui collabore à leur futur déploiement est aussi au cœur de cette convergence. En d’autres termes, il ne s’agit pas d’abandonner tout ce qui est pour aller vers le méconnu, le mal-connu ou l’inconnu de façon téméraire.

Il s’agit, au contraire, de façon très sensible, très humaine, progressivement, de laisser émerger ce qui est beau, ce qui est amoureux, ce qui est lumineux de vous, vos talents, et de les inscrire dans cette orientation. Et toute participation, toute action, toute présence dans un sentier, dans un mouvement, dans un travail qui vous guide vers l’expression de votre mandat, de votre mission, de vos talents est aussi au centre de ce mouvement.

En d’autres termes, si un Être vient sur cette Terre portant des dons importants pour créer des demeures lumineuses qui respectent l’environnement, il peut œuvrer à tout un ensemble de tâches parallèles qui ne sont pas de construction mais qui le guident, qui le mènent, qui le dirigent progressivement vers ces tâches. Une tâche, une action, un rôle qui favorise l’orientation vers l’expression pure de votre Être est aussi dans le mandat, est aussi au cœur de cette convergence.

Alors, il y a en vous un Être qui est mature, n’est-il pas?
[silence]

Il y aura bientôt en vous un Être qui sera mature, n’est-il pas?
[éclat de rire général]

Il y a en vous un enfant, un adolescent qui a des rêves, des idéaux, qui a une énergie puissante. Reconnaissez-le, cet enfant. Reconnaissez sa puissance. Laissez-le vivre. Il y a en vous un Être plus âgé qui a vécu quelques vies, qui a aussi rencontré plusieurs entraves, plusieurs obstacles, plusieurs douleurs, plusieurs expériences. Celui-ci a donc une conscience relativement fine de tout ce qui ne fonctionne pas, qui peut donc aussi retrouver en lui ses inspirations et laisser émerger des idées, des pensées pour créer quelque chose de différent, quelque chose d’inspirant, de lumineux et d’amoureux.

Alors, l’Être mature, c’est l’Être qui choisit de s’aimer, de se respecter, de créer la paix en lui. L’enfant, l’adolescent en vous, c’est l’Être qui porte la puissance créatrice, la conviction de ses idéaux. L’Être mur, plus âgé, c’est l’Être plus sage en vous. C’est l’Être qui a suffisamment rencontré d’obstacles pour nourrir en lui cette envie puissante de transformer le monde, de transformer son monde intérieur et son monde qui l’entoure. Ne permettez pas que cette partie de vous enfant, puissante, soit effacée, occultée, enterrée par l’ampleur de l’œuvre de transformation. Ne permettez pas que la partie sage en vous capitule. Tout est vivant, tout est vivace. Allez au-delà des limites.

Durant l’année à venir, les Êtres humains seront de plus en plus conscients des mémoires qui les assaillent. Les mémoires vont émerger, les mémoires de cette vie, les mémoires de la planète. Tout va émerger. Vous sentirez la frustration de la Terre. Vous sentirez la frustration des Êtres. Vous sentirez les conflits du passé. Les mémoires vont se manifester, en vous et autour de vous.

Ce sera très concret. Ce ne seront pas que des mots. Des peurs, des insécurités, mais à la fois une compréhension plus claire qu’il y a place sur cette Terre à un nouveau monde. Conscient des mémoires, conscient du passé, le regard aura à se porter vers l’avenir, vers l’Univers, vers l’illimité, les espaces subtils. Les Êtres de lumière, les énergies subtiles seront très présentes. Les rythmes vibratoires seront très élevés.

Il ne s’agit pas de faire plus. Souvent, cette humanité a tenté de répondre à ses contractions, à ses lourdeurs, à ses tensions en faisant de plus en plus. Il ne s’agit pas de faire plus. Il s’agit de faire un peu moins. Voilà qui vous plaît, n’est-il pas? Faites un peu moins, mais allez vers ce qui fait un peu plus de sens, plutôt que d’aller dans tous les sens pour colmater ce qui semble vouloir se détruire de toutes parts. Laissez s’effondrer ce qui, de toute façon, vous emprisonne, et que votre action soit cohérente, consciente. Et nous répétons : L’action cohérente, consciente, c’est l’action qui répond à ce qui fait sens pour vous, ce qui s’unit à vos idéaux, ce qui permet cette orientation vers le même but. Allez rechercher les ressources qui sont plus subtiles.

Lorsque nous vous disons « C’est une année terrestre qui permettra aux Êtres des inspirations importantes, allez au-delà des limites », cela signifie que vos inspirations peuvent être utilisées, que vous pouvez puiser dans l’énergie subtile, créer de nouveau avec les autres Êtres. Unissez-vous. Lorsque vous voyez des Êtres qui sont dans des mouvements créateurs qui semblent leur apporter une joie, une inspiration, les dynamiser, ne les regardez pas avec envie, avec jalousie, mais plutôt avec amour. Regardez-les de telle sorte qu’ils puissent stimuler cette partie de vous qui veut vivre, qui veut créer, qui veut s’exprimer.

Nous vous disons, en ce jour, qu’il faille retrouver dans chaque Être ce qui vous inspire vous. Sachez que votre regard peut trouver dans chaque Être humain une stimulation. Vous en doutez, quelquefois. Imaginez, par exemple, qu’un Être ait une action lumineuse, heureuse, joyeuse. Cela vous inspire, n’est-il pas? Cela inspire à retrouver en vous cette joie et cette action lumineuse. Et si, autour de vous, il y a des Êtres qui sont plus renfermés, contractés, alourdis, confus, tristes, colériques, cela vous stimule, n’est-il pas? Bien sûr que cela vous stimule! Cela vous stimule à ne pas être ainsi!

Regardez les Êtres sans jugement. Il y a des Êtres qui souffrent. Regardez-les avec compassion, en sachant qu’ils souffrent parce qu’ils sont dans une lutte intérieure et que cette vie n’a pas encore été utilisée pour s’exprimer de façon libre. Donc, c’est un regard d’amour et de compassion et leur souffrance, qu’elle soit tristesse ou colère, peut vous inspirer à retrouver en vous ce qui est inspirant. Et lorsqu’un Être est dans la joie, il vous inspire aussi. Regardez les Êtres autour de vous de telle sorte que vous puissiez vous nourrir de leur mouvement, qu’il puissent stimuler le vôtre, et lorsque des Êtres sont sur votre passage, votre regard conscient, compassion, amoureux va nécessairement déceler en eux, en chacun d’eux, un élément lumineux. Alors, dites-le à l’Être.

Lorsqu’un Être, dans tout ce qu’il est, vous présente une qualité, une expression qui est stimulante, dites-le-lui. Dites-lui que sa patience, sa tolérance, sa détermination, sa bonté, son amour, sa compassion, ses qualités manuelles, ses qualités d’harmonie, d’équilibre, ses dons d’élocution… peu importe ce que vous rencontrez dans les Êtres, dites-leur : « Voilà, cet aspect de vous m’inspire », « Cet aspect de vous me réjouit ». Le mouvement est un mouvement de convergence, non pas d’opposition. Cela signifie que tout est mis en œuvre.

Lorsqu’un Être est déterminé et impatient, alors dites-lui que vous aimez sa détermination, et continuez votre chemin. Vous allez stimuler en lui ce mouvement créateur déterminé. Soyez patient, et transmettez-lui comment sa détermination est inspirante. Si un Être est dans la tristesse, la nostalgie, l’apathie, le négativisme et qu’il est bon, dites-lui comment sa bonté vous inspire et, vous, soyez positif, créateur, joyeux.

Ce qui vous heurte dans un Être, ce qui vous semble contracté, utilisez-le pour laisser émerger l’opposé en vous, et ce qui est joyeux dans les Êtres, mentionnez-le, exprimez-le, stimulez-le encore davantage. Car si l’Être est joyeux ou déterminé et que vous lui rendez par la parole, par l’expression, il le sera davantage et, puisqu’il l’est davantage, il vous stimulera davantage, et puisque vous émanerez aussi ce qui est plus contracté en lui, alors vous lui apporterez une lumière.

Voilà ce que nous entendons par convergence entre les Êtres. La convergence de vous, c’est le respect et l’expression de vos qualités. Entre les Êtres, c’est la transmission, la communication entre Êtres de ce qui est beau. Transmettez aussi vos idéaux. Transmettez votre orientation. Ne comparez pas les voies qui sont utilisées. Voyez simplement la direction qui est choisie. Vous oeuvrez dans une même direction. Le sentier est différent? Qu’il en soit ainsi, vous aurez plus d’espace sur le vôtre!

Ne comparez pas les sentiers. Votre regard s’ouvre. Vous verrez bien que la direction est la même. Lorsque vous regardez un Être, rappelez-vous ces paroles : Il cherche l’amour, la paix et la joie. Alors, vous cherchez cela aussi. Vous êtes donc unis, à la source, et vous voulez simplement que cela se manifeste comme résultat. Donc, vous êtes identiques, alors pourquoi vous comparer? Vous allez comparer quoi? Des éléments qui vous opposent? Vous allez comparer des éléments qui vous distinguent et tenter de voir ce qui est mieux? Ce qui est mieux, c’est ce que vous faites pour être heureux, vous.

Voilà ce que nous entendons par convergence. Utilisez cette énergie en vous créatrice dans une direction : celle de créer ce nouveau monde. Que cela ne soit pas que des mots, mais des intentions qui font place à des actions. Nous vous avons convié à inscrire sur ce symbole de la paix un mot. Non pas un mot qui est réfléchi, analysé en fonction de ce qui devrait être dit, de ce qui est noble, de ce qui devrait correspondre aux attentes des autres, mais un mot qui provient du plus profond de votre Être, éclairé par votre cœur.

Nous vous avons convié à écrire un mot, spontanément. Ce mot est inspiré par votre Âme et peut inspirer votre mouvement durant toute cette année. Soyez des passeurs d’amour. Passez ce mot. Passez ce mot chaque jour à un Être dans un jeu, dans un jeu de création. Passez le mot de façon formelle ou de façon très subtile. Passez le mot dans votre expression, dans vos paroles, dans vos gestes, par l’écriture. Passez le mot. Soyez imaginatif. À chaque jour, passez le mot. Vous avez écrit paix? Alors, passez la paix à chaque jour d’une façon ou d’une autre. Vous avez écrit tolérance? Alors, inscrivez la tolérance en vous et passez la tolérance. « Passez » signifie transmettez pas vos états, vos paroles, vos gestes, vos actions ce mot.

Vous voyez? Durant cette nouvelle année, on ne vous dit pas : Il vous faille travailler à résoudre, à épurer tout ce qui est contracté en vous, à éliminer tout ce qui n’est pas bon. On ne vous dit pas que c’est une année d’épuration. L’on vous dit : C’est une année de convergence dans l’expression de plus en plus libre de la beauté qui est en vous.

Imaginez qu’il y ait un jardin dans lequel il y a quelques fleurs. Il y a aussi différentes herbes, souvent que vous nommez mauvaises. Vous aimez les fleurs? Alors, plantez des fleurs! Ne vous acharnez pas à éliminer la mauvaise herbe. Plantez des fleurs. Voilà. Nous entendons certains nous dire : « Mais la mauvaise herbe va détruire les fleurs ». Plantez-en d’autres! Plantez des fleurs sur toute cette Terre. Plantez et replantez.

Passez l’amour. Passez l’amour. Voyez l’amour dans les Êtres. Voyez ce qui est un talent. C’est cela, voir l’amour. Ce n’est pas, ici, de vouloir aimer tous les Êtres tels qu’ils sont. Voyez-vous, tels qu’ils sont, il y en a un qui est triste, et l’autre qui est en colère, et l’autre qui est contracté. Ce n’est pas ce que vous voulez aimer, n’est-il pas? Vous ne voulez pas aimer la tristesse, la colère, la contraction. Que voulez-vous aimer? Vous voulez aimer les aspects de l’Être qui sont lumineux. Alors, aimez les Êtres dans leur lumière.

Il ne s’agit pas d’être aveugle, il ne s’agit pas de faire fi de tout ce qui ne convient pas. Vous pouvez l’exprimer gentiment, si cela vous heurte, mais assurez-vous bien d’exprimer ce qui vous réjouit, et vous verrez ce monde autour de vous changer parce que le monde en vous changera. Changez le monde intérieur de votre Être, et le monde autour de vous changera et cette humanité se transformera.

Chacun est appelé à reconnaître aujourd’hui même un aspect de lui-même qui est sous-utilisé et qui, pourtant, peut être reconnu comme une lumière, une force, une puissance, un actif, et à le laisser émerger concrètement. Quel aspect de vous, quel élément de vous est sous-utilisé et peut être mis au profit de cette convergence? Chaque Être le sait. Chaque Être en est conscient. Il n’y a pas une multitude de thèmes. Il n’y a pas des années de réflexion, vous savez. Vous avez déjà réfléchi. Vous le savez.

Quelle est votre participation dans cette convergence? Qu’allez-vous offrir? Quel est votre outil? À partir de quel aspect de vous allez-vous éclairer votre Être, éclairer la nature qui vous entoure, éclairer les enfants qui vous entourent, éclairer les Êtres âgés qui vous entourent? À partir de quel aspect de vous allez-vous stimuler votre vie et celle des autres?

Nous vous invitons à vous unir. Faites en sorte que vos idéaux soient vivants devant vous chaque jour, car cette humanité présente bien des tristesses et, durant cette année à venir, il faudra des Êtres conscients bien déterminés, bien convaincus, bien présents, ayant cessé de chercher partout ce qui peut les satisfaire pour offrir. C’est une période d’offre du meilleur de votre Être à vous-même et à tout ce qui vous entoure.

Le rythme vibratoire va s’élever. Une grande partie de l’humanité sentira des désillusions, des impuissances, des désespoirs, des contractions. De grandes transformations naturelles et sociales feront en sorte que des valeurs comme celles associées au pouvoir de l’argent ne pourront plus tenir la route. L’union des Êtres ne peut pas se faire par des dons d’argent. Nous ne pouvons pas être plus clair, n’est-il pas?

La convergence, cela ne signifie pas un don d’argent offrant bonne conscience. La convergence est une union vibratoire, une union des cœurs, une union des Êtres, une unification des mouvements, une société nouvelle qui ne se bâtit pas sur l’argent mais sur les cœurs. L’argent, l’or, n’a pas permis aux Êtres humains d’utiliser l’abondance des ressources de cette Terre pour être dans la joie. S’il ne l’a pas permis jusqu’à maintenant, il ne le permettra pas. Cela ne signifie pas que vous ne l’utiliserez pas comme monnaie d’échange, simplement que ce n’est pas l’argent qui va construire ce monde.

C’est un état intérieur de chaque Être conscient et convaincu, une cessation des recherches de pouvoir, de comparaison. C’est donc une année de transition pour permettre aux Êtres d’émerger, de converger pour, par la suite, une grande période de reconstruction.

Chères Âmes, s’il vous sied un instant, fermez vos yeux. Respirez profondément, et vibrez dans cet espace d’intimité que vous avez su créer. À nouveau, ressentez cette énergie du Je Suis dans vos entrailles. Ressentez votre pouvoir. Ressentez votre envie de vivre dans la paix, la joie et l’amour. Entrez en relation, en communication avec votre Âme et avec toutes les formes de vie lumineuses et subtiles de cet Univers en transmettant que vous êtes présent, disposé, disponible.

Choisissez intérieurement de laisser aller les mémoires qui entravent votre route et conditionnent vos attitudes. Choisissez intérieurement d’être vivant. Ressentez cette force. Choisissez intérieurement de vous unir, qui que vous soyez, adolescent, Être mature, Être d’une sagesse des années. Choisissez d’être vivant et, quelle que soit votre vitalité extérieure, choisissez que la vie à l’intérieur de vous puisse s’unir à la vie de tous les Êtres dans une convergence pour la création d’un nouveau monde. Choisissez d’être lumineux. Intérieurement, choisissez de cesser la critique. Choisissez d’être créateur. Choisissez d’émaner le meilleur de vous.

Demandez à votre Âme, maintenant, de vous transmettre spontanément cet aspect de vous que vous pouvez dynamiser, avec lequel vous pouvez vous éclairer et éclairer les autres. Quel est cet aspect de vous? Quel est ce don, cette qualité, cette puissance intérieure que vous allez choisir de mettre au profit de cette convergence humanitaire?

[silence]

Inspirez profondément et, à l’expiration, laissez vos yeux s’ouvrir. Projetez votre regard autour de vous, et captez dans les regards qui vous entourent une invitation à recevoir le mot. Vous avez écrit un mot, passeur d’amour. Voyez à qui vous l’offrirez. Voyez qui appelle ce mot par son regard. Rappelez-vous que si un Être vous passe son mot, vous en avez deux que vous pouvez passer amoureusement.

Chères Âmes, la convergence soulève le thème de la transparence. Dites qui vous êtes. Dites ce qui vous inspire. Communiquez autour de vous ce qui vous appelle. S’il y a des incompréhensions, des inconforts, des gestes des Êtres qui vous entourent, dites-le en vous rappelant de transmettre ce qui, d’eux, vous inspire aussi. Soyez dans la transparence. La convergence soulève aussi l’engagement.

Rappelez-vous que vous ne pouvez pas vous engager avec qui que ce soit ou avec quoi que ce soit que vous-même. Engagez-vous à respecter votre Être. Engagez-vous à être dans un mouvement continu, amoureux. Alors, bien que les égrégores soient lourds, bien que cette humanité soit triste, la compassion, c’est la reconnaissance de la joie qui existe dans l’Être, de la paix qui existe dans l’Être.

Alors, nous terminerons en vous disant que la convergence, c’est d’abord et avant tout la joie de vivre chaque instant. Vivez joyeux, et si le moment n’est pas joyeux, voyez ce que vous pouvez offrir au moment pour le rendre plus joyeux, plus lumineux. Légèreté, joie, transparence, engagement, voilà les thèmes de la convergence. Soyez vigilant, il y aura des lourdeurs. Soyez dans la légèreté. Vous n’avez pas à changer le monde, simplement à exprimer votre beauté.

Vous savez, chères Âmes, la spiritualité est un regard, un regard sur la vie et sur l’Univers. Ce monde est aussi beau que votre capacité de l’imaginer beau. Ce monde est aussi amoureux que votre capacité de l’imaginer amoureux. Voyez la beauté dans chaque Être et elle sera en vous, et ainsi, vous serez Maître et Disciple de vous-même.

Accueillez notre Amour.

Les Énergies du Maître Saint-Germain
Le 31 décembre 2005

---------------

Vous pouvez partager librement ce message à la condition d'en conserver l'intégralité, sans rien modifier ni enlever, y compris sa provenance (www.rayonviolet.com) et ces quelques lignes. Merci

© 2009 Pierre Lessard, 2033 Montée du Cheval Ailé, Sainte-Lucie des Laurentides
Québec, Canada, J8C 3A1
- Tél. Amérique : 1-514-990-8507 Tél. Europe : 33 (0)5 34 36 68 32