• Rayon Violet

Message du Maître Saint-Germain

 

Message du Nouvel An 2002

Harmonie et Équilibre


Le 31 décembre 2001
Montréal (Québec)

 

Maître et Disciple de vous-même, fermez vos yeux, s’il vous sied. Et derrière ces yeux clos, retrouvez l’espace de l’Univers.  Retrouvez la liberté de votre Être.  Permettez que les préoccupations de votre incarnation puissent se dissoudre derrière la joie pure de votre universalité. 

 

Respirez profondément, goûtant le mouvement intérieur, et le mouvement sans fin de l’Univers qui semble bercer votre Âme. Permettez que cette intimité avec vous-même puisse calmer les peurs et les souffrances qui accablent si souventes fois votre réalité quotidienne.

 

Inspirez la lumière dorée.  Inspirez la paix.  Inspirez la présence de tous les Êtres qui, comme vous, voguent dans l’Univers infini.  Et expirez votre vibration.  Permettez que tous les Êtres puissent goûter votre présence.  Par votre respiration, communiez avec tous les Êtres.  Par votre respiration, partagez la paix qui réside à l’intérieur de vous lorsque vous permettez que se dissipent les tensions, les oppressions, les attentes, les insécurités et toutes les exigences qu’au plus profond de vous-même vous savez être illusoires ou circonstancielles.

 

Lorsque nous vous disons « Maître », nous appelons en vous cette portion de votre Être qui porte la Connaissance de l’Univers, l’universalité.  Lorsque nous vous disons « Maître », nous saluons en vous l’Être qui sait, l’Être de conscience qui sait bien au-delà d’un savoir intellectuel ou mental.  Le « Je suis véritable », the « I am » presence.  L’élan de vie qui représente l’Âme, qui représente l’Univers, dans l’incarnation.

 

Lorsque nous vous disons « Disciple », nous saluons en vous cette portion de l’Être consciente qui cherche à savoir.  Cette portion de l’Être qui veut accueillir le Maître en elle.  Cette conscience de la perfection.  Cet élan vers la réalisation.  Le Disciple en vous, ce n’est pas l’Être inconscient, mais au contraire cet Être conscient qu’il porte la liberté, qu’il porte l’élan créateur, qui veut l’exprimer et qui demande au Maître en lui de le guider. 

 

Rappelez-vous simplement qu’à l’intérieur de vous, il y a le Maître, et il y a le Disciple.  Et si les Maîtres et les sages extérieurs, qu’ils soient incarnés ou dans les vibrations  subtiles, peuvent vous inspirer, rappelez-vous que c’est ce Maître intérieur qui saura réellement vous guider dans l’expression pure de l’Univers.  Puisque c’est le Maître à l’intérieur de vous, uni à tous les Maîtres, à toute la Connaissance, qui peut certes vous transmettre les mots, les termes, les vibrations que vous ressentirez comme complices de votre incarnation.  Que ce Maître intérieur complice soit votre lumière.

 

Et si la Connaissance provenant de différentes sources extérieures sait vous stimuler, que le Maître intérieur sache vous transmettre que cette Connaissance est présente, déjà, dans chacune de vos cellules.

 


 

C’est lorsque vous réalisez que le Maître existe en vous que la vie sur cette Terre s’associe à la vie de l’Univers.  Lorsque vous réalisez que ce qu’il y a à atteindre est déjà présent à l’intérieur de vous, que les tensions, que les oppressions et que les peurs peuvent se dissiper. 

 

Goûtez la présence du Maître.  Goûtez la présence du Disciple en vous.  Ne négligez pas cette inspiration du Disciple, qui cherche à exprimer la Beauté qu’il sait présente à l’intérieur de lui.

 

Nous vous rappelons simplement que Maître et Disciple sont  ces aspects de votre conscience. Et à cette étape de l’évolution de cette humanité, plus que jamais les Maîtres à l’intérieur de vous appellent la conscience du Disciple.  Plus que jamais dans l’évolution de cette humanité, l’éveil des consciences, la présence de ces duos de Maître et Disciple n’aura été sentie comme importante. 

 

Certes, vous aurez souventes fois observé de vous-même et des Êtres qui vous entourent comment la souffrance fut un élément inducteur, déclencheur de l’ouverture de la conscience.  Comment le Disciple rencontre le Maître lorsque la souffrance, qu’elle soit physique ou psychique, s’est présentée et a fait en sorte que l’inconscience devenait insoutenable. Vous avez pu ressentir en vous, à travers des incidents, à travers des déséquilibres, que le mouvement de l’Être inconscient ne portait plus de sens.  Et si vous l’avez observé à l’intérieur de vous, de votre individualité, vous pouvez aussi l’observer au niveau de cette humanité.  Puisque l’humanité est la somme, certes, de tous les Êtres incarnés et que son mouvement ne saurait être distinct.  Si l’être humain, si souventes fois s’est éveillé dans la douleur, il en est de même pour l’humanité.  Ce processus n’est point inéluctable, n’est point essentiel, nécessaire.  Toutefois, souventes fois rencontré. 

 

Observez comment l’humanité, à cette étape de son évolution, semble avoir choisi de créer la douleur jusqu’à un niveau d’inconfort, d’insoutenabilité avant de s’éveiller.  Observez comment cette humanité est souffrante à ce moment de son évolution.  Observez comment, dans tous les continents, les sous-continents, les Êtres souffrent.  Sans jugement de ce qui crée la souffrance.  Observez comment les souffrances existent.  Malgré la différence, il demeure un élément commun.  Si tous les Êtres de cette humanité recherchent le bonheur, il semble que dans toute cette humanité, les Êtres portent aussi la souffrance dans leur corps, dans leur cœur et dans leur esprit.

 

Ainsi, nous appelons les Êtres à la conscience.  Nous appelons les Êtres à l’éveil.  À l’impatience.  Voilà qui vous étonnera.  Soyez impatient de ce bonheur.  Soyez impatient de cette joie. Soyez impatient de ce confort de l’Être qui  s’exprime et qui crée selon sa véritable nature. Ne tolérez plus la souffrance.

 

Alors, voilà que nous vous transmettons un message d’impatience et d’intolérance!  [rires dans la salle]

 

Et si, au début de cette année qui se termine, nous vous avons suggéré d’être des révolutionnaires  pacifiques, et si nous vous avions suggéré d’entrer dans un grand mouvement de pacification de vos relations familiales, biologiques, un mouvement de pacification avec les Êtres de vos familles d’Âme, de pacification avec votre entourage, votre communauté, votre société, nous vous  transmettons en ce jour cette importance de l’intolérance.  Ne soyez plus tolérant de la douleur, de la  peur, de l’insécurité.  Sachez ne plus accepter qu’il y ait des souffrances pour permettre l’ouverture de la conscience.  Soyez conscient.  Soyez conscient et vibrez dans cette conscience afin de participer à la dissolution de la souffrance de cette humanité.

 

Certes, cette humanité présente de grands déséquilibres.  Non seulement vous l’avez observé, mais vous l’avez ressenti dans votre corps, dans chacune de vos cellules.  Puisque si l’humanité est souffrante, vous êtes souffrant.  Et si vous êtes souffrant, l’humanité est souffrante.  Puisque vous êtes Un. 

 


 

Cette humanité se déchire alors que chaque Être recherche le même état, la même vibration.  Voilà qui est paradoxal, n’est-il point?  Tentez de communiquer avec quelque Etre que ce soit de ce monde, allez communier avec cet Être, et vous comprendrez comment sa recherche, quelle que soit sa voie, est la même que la vôtre.  Une recherche de bonheur, une recherche d’expression de l’Univers qu’il porte en lui.  Et s’il n’utilise pas ces termes, il n’en demeure pas moins qu’il est mû par la même intention universelle.

 

Alors, lorsque nous vous disons : « soyez impatient et intolérant de la douleur, de la peur, de l’insécurité », lorsque nous vous disons « soyez conscient », observez comment les Êtres créent la division par ce processus de comparaison entre eux. Comment les Êtres créent la division et la frustration dans une recherche de gains, de performance.  Comment les Êtres veulent se présenter comme les premiers, les meilleurs, les plus ceci ou les plus cela.  Observez comment cette comparaison crée la division, comment elle est destructrice. 

 

Ainsi, vous pourrez saisir comment les communautés frères entrent dans de grands affrontements fratricides.  Nous vous avons si souvent transmis que jamais sur cette Terre il n’y eut autant de guerres et de rencontres fratricides.  Les Êtres semblent vouloir obtenir, aux dépens des autres, un état qui serait limité.  Et nous vous disons, maintenant, rappelez-vous que cet état n’est pas limité à une communauté, une société ou même à un Être.  Que l’état de l’Être réalisé est dans chacun des Êtres. 

 

Alors, réfléchissez : à quoi sert la comparaison, à quoi sert la recherche du premier rang?  Il ne faille pas que tourner ses yeux vers les sociétés qui s’affrontent! Mais, sans aucune culpabilité, observez votre mouvement quotidien.  Observez comment vous permettez, comment vous acceptez, dans votre milieu, dans votre environnement, cette recherche de performance, cette recherche d’obtention du premier rôle, du niveau supérieur.  Observez dans votre  société, votre communauté immédiate comment les enfants sont guidés vers l’obtention d’un premier niveau de réussite.  Comment il est suggéré, dès l’enfance, d’être le meilleur, de posséder  le plus de ceci, le plus de cela.  Observez comment, très subtilement, ces comparaisons et ces recherches de supériorité dont il est simple d’accuser les contrées, les gouvernements, les sociétés, sont présentes quotidiennement tout autour de vous.  Nous vous rappelons ceci non point pour soulever en vous un état de conscience qui, lui, soulève la culpabilité!  Rappelez-vous que la culpabilité ne sert point votre Être.  Conscient d’un mouvement, mais non point coupable du mouvement passé. La culpabilité ne fait que permettre au passé de vivre plus intensément. La culpabilité réduit la capacité de l’Être de créer.  Alors, voilà!  Offrez-vous l’absolution à vous-même! Si tant de fois nous vous avons transmis que vous étiez Dieu, n’hésitez point à utiliser vos privilèges! [rires dans la salle]  Soyez absous de tous péchés! Alors, sans jugement de vous-même, sans culpabilité, amorcez un mouvement conscient au quotidien.

 

Et si l’on vous dit : soyez impatient, soyez impatient de vous-même de traduire, par votre voix, par vos propos, par vos mouvements, par vos actions, cette conscience. Soyez intolérant, non point pour condamner ou pour juger, intolérant de la survie des gestes de comparaison, intolérant des attitudes d’orgueil qui divisent les Êtres. 

 

Lorsque nous mentionnons cette impatience et cette intolérance, nous insistons en vous rappelant qu’il s’agit d’une conscience quotidienne.  Et non point d’une réflexion, de ci, de là, en ce début d’année par exemple, des vœux, des résolutions, rapidement dissous sous les préoccupations, les insécurités.  Conscience quotidienne, voilà ce que nous vous proposons.

 


 

Maintenant, en observant cette humanité, vous constaterez que sa fébrilité, sa fragilité, sa vulnérabilité entraîne un mouvement de sécurisation.  Vous noterez que plus les Êtres s’affrontent et plus les Êtres recherchent une sécurité individuelle. Plus il y a de déséquilibre, et plus il y a de mouvements égocentriques.

 

Observez ce mouvement et vous comprendrez donc qu’il s’agit d’un cercle vicieux.  Vous comprendrez que s’il est humain de rechercher sa sécurité, puisque l’Être a peur de se voir divisé et dépossédé de ce qu’il a, cette insécurité entraîne l’Être à sa destruction.

 

Voyez-vous, les Êtres sur cette Terre, de par leur mouvement de sécurisation, ont créé de grandes iniquités.  Et ces iniquités sont aujourd’hui à la source des insatisfactions, frustrations profondes des Êtres qui vont s’entre-tuer. 

 

Or, on ne vous dit pas, vous qui êtes bien nanti, que vous avez à vous déposséder afin d’être égal aux autres.  On vous dira simplement que sur cette Terre, il y a une abondance, tant de nourriture que de tous les éléments qui sont favorables à la liberté de création des Êtres.  L’on vous dira : goûtez la liberté qui est vôtre et permettez à cette liberté d’émaner de vous.  On vous dira : afin de participer à cet équilibre humanitaire, soyez des Êtres qui transmettent une vibration, une conscience de l’union des Êtres.

Voilà donc des vœux que chacun d’entre vous portez à l’intérieur de vous.  Et l’on vous dira: maintenant, portez-les de l’intérieur vers l’extérieur.  Il est venu sur cette Terre le moment de relâcher toute forme d’égocentrisme.  Et lorsque nous vous disons cela, nous vous rappelons que, à cette étape, vous constaterez un grand mouvement d’égocentrisme. 

 

S’il y a eu de grands déséquilibres, de grandes souffrances, comme messagers d’un déséquilibre, si plusieurs consciences se sont exprimées, rappelez-vous que les Êtres portent aussi en eux la peur de la division, de la solitude. Et cette peur fait en sorte qu’ils cherchent à combler ce qu’ils nomment le vide par un environnement qu’ils contrôlent.

 

Nous voulons suggérer que vous observiez le grand mouvement occidental qui se produira dans ces mois qui viendront, en ce début de nouvelle année.  Un grand mouvement pour retrouver toute sa sécurité, pour retrouver son association à l’abondance et à la surabondance. Vous verrez un grand mouvement d’intensification des richesses, un grand mouvement économique pour sécuriser les Êtres.  Rapidement, les douleurs seront oubliées. Et rapidement, les Êtres chercheront à intensifier leur protection matérielle et économique.  Voilà ce que nous nommons être un mouvement d’égocentrisme collectif. 

 

Voyez-vous, le rythme vibratoire sur cette Terre est en augmentation progressive depuis plusieurs années. Nous vous l’avons souventes fois transmis.  Un rythme vibratoire de plus en plus élevé.  Chacun d’entre vous l’aura ressenti.  Ce rythme vibratoire plus élevé fait en sorte que les Êtres non conscients ressentent plus d’urgence, vous dites dans vos termes, plus de stress, plus de déséquilibre du système nerveux, plus de déséquilibre psychique, plus de déséquilibre au niveau mental.  L’augmentation du rythme vibratoire fait en sorte que les Êtres vont tenter de se sécuriser de plus en plus rapidement dans la matière.  Parce qu’ils ressentent, parce qu’ils perçoivent des transformations profondes à venir dans cette humanité.

 


 

L’augmentation de rythme vibratoire fait en sorte que les Êtres conscients sont de plus en plus transportés vers des états d’expansion.  Alors, plus des Êtres se referment et plus ils se referment, et plus ils s’ouvrent, et plus ils s’ouvrent.  Vous nous suivez?  L’augmentation de rythme vibratoire fait en sorte que les Êtres sont de plus en plus propulsés dans des états de conscience élargis ou sont de plus en plus nerveux, de plus en plus accablés par une oppression causée par le système nerveux.  Ce qui fait en sorte qu’il y a de plus en plus de mouvements d’Êtres conscients, de recherche de paix et d’amour, et de plus en plus de tentatives de sécurisation par les Êtres, de possession, de mouvement pour subjuguer d’autres Êtres ou d’autres nations.

 

Donc, voyez un double mouvement, si vous désirez, paradoxal, qu’il est important de saisir afin que les Êtres conscients ne se retournent pas vers un mouvement égocentrique ou un mouvement de sécurité. Que les Êtres conscients puissent propager l’importance de la réunion plutôt que de la protection.

 

L’augmentation du rythme vibratoire fera en sorte que les Êtres voudront posséder davantage pour se protéger, et c’est cette protection qui crée les divisions entre les Êtres. 

 

Voyez-vous, si vous êtes de même source et de même nature, de même essence, il n’y a pas de raison fondamentale de vous protéger, sinon l’ignorance de vos sources.  

 

Ainsi, tous les continents sont actuellement fort souffrants. Des frustrations importantes causées par les peurs de chacun des Êtres font en sorte que cette humanité se présente comme un volcan prêt à propulser son feu.  Et vous direz : il semble qu’il y ait déjà des émissions, n’est-il point, de plus en plus importantes…

 

Comment pouvez-vous participer à l’utilisation de ce feu humain pour la création plutôt que la destruction?  Car il ne s’agit pas de dissoudre ce feu, il s’agit plutôt de l’utiliser!  Voyez l’humanité comme vous pouvez vous voir vous-même.  Lorsqu’il y a un feu intérieur, lorsqu’il y a une impatience, lorsqu’il y a frustration, cherchez-vous à tout calmer, à tout occulter, à tout enterrer?  Ou plutôt à orienter, à canaliser?  Ne répondez pas maintenant… [rires dans la salle]

 

Le feu intérieur n’est pas négatif.  Il peut être destructeur lorsqu’il n’est pas compris.  Et c’est pourquoi nous vous disons si souvent : la Connaissance de l’Univers en chacun d’entre vous est si importante pour que ce feu intérieur soit entendu comme étant une force de vie.  Que vous puissiez voir, dans un mouvement destructeur, la force de vie.  On ne vous dit pas d’accepter un mouvement destructeur, mais de comprendre que le mouvement destructeur est d’abord et avant tout la force de vie qui est voilée par la frustration, elle-même fruit de l’insécurité et de la peur des êtres humains.  Dissoudre la frustration signifie connaître, reconnaître que l’Être a peur de ne plus exister.  Et qu’il cherche à s’unir en possédant. 

 

Observez tous les continents et vous verrez bien que dans chaque continent le feu détruit.  Et s’il n’y a pas des guerres  fratricides, il y a le feu extérieur qui détruit.  Comme si les éléments pouvaient être aussi invités à participer à l’éveil de la conscience des êtres humains.

 


 

Nous vous dirons qu’est venu le moment d’une grande conscience collective. Nous vous avions transmis l’importance de l’épuration dans vos relations familiales.  Nous avions transmis d’abord et avant tout: assurez-vous d’être vous-même individuellement en paix.  Maintenant que cette grande bascule de l’humanité s’est amorcée, nous vous dirons: certes assurez-vous d’être en paix quotidiennement, mais aussi, assurez-vous d’être conscient et participatif à un mouvement qui est communautaire et humanitaire.  En permettant qu’il n’y ait plus dans votre vie d’égocentrisme, de comparaison, de recherche de possession et de supériorité. Rappelez-vous simplement que toutes ces recherches vont causer la destruction. La recherche de la supériorité cause la destruction.  Et les Êtres cherchent la supériorité par protection.  Saisissez ce paradoxe pour permettre, vous, dans votre vie et autour de vous, toute dissolution de recherche de supériorité.  Permettez-vous, dans votre vie, de canaliser votre feu intérieur, vos frustrations, dans un mouvement créateur, dans un mouvement participatif. Or, vous pourrez ainsi collaborer à l’ouverture des consciences sur l’ensemble de cette planète.

 

Voyez comment il y a un continent qui est représentatif de toutes les formes d’abus qui existent entre les êtres humains.  Nous nommons ici le continent africain.  Ce continent africain sera le baromètre de l’évolution de cette humanité.  Ce continent qui fut utilisé sous différentes forces et sous différentes formes durant le dernier centenaire, est maintenant un continent oublié, délaissé, livré à lui-même dans son mouvement d’autodestruction.  L’on vous dira : ce continent est le continent qui est dans un processus d’autodestruction avancé.  Et certes, dans ce processus d’autodestruction, vous constaterez vous-même qu’il n’est point dangereux pour tous les autres continents, les autres sociétés, n’est-il point?  Alors, on le délaisse.  Il n’est pas dangereux.  Il n’a pas beaucoup à offrir, semble-t-il.  Il n’a pas beaucoup de pouvoir contre les autres.  On le délaisse. Il est donc le symbole, le représentant de la division entre les Êtres, de l’ignorance. 

 

Lorsque les êtres humains tourneront leur regard vers le continent africain, sans aucune raison autre que l’amour, alors vous sentirez que l’humanité se réoriente dans son évolution.  Lorsque les Êtres choisiront de participer à la guérison d’un continent qui s’autodétruit, sachant très bien que si ce continent est souffrant, toute l’humanité est souffrante, alors ils verront une ère nouvelle s’amorcer.  Non point parce que les Africains ont plus à offrir, simplement parce qu’ils sont des êtres humains que l’on a laissés livrés à eux-mêmes.  Et livrés à eux-mêmes, ils se détruisent pour quelques pouvoirs futiles et quelques possessions  aussi futiles. 

Quels sont les éléments qui sont nécessaires pour raviver, ramener la vie à ce continent, sinon l’amour?  N’est-ce point en partie la maladie de l’amour qui détruit ce continent?  Une maladie physique, d’une part, et d’autre part, une maladie psychique dans la recherche du pouvoir?  Alors, nous vous disons: observez bien les Êtres et favorisez ce regard vers ce continent, simplement comme symbole d’un mouvement de réunification. 

 

Le rythme vibratoire s’élevant sur cette Terre, autour de cette Terre, favorise la circulation d’un rayon de lumière violet.  Le violet et l’ultraviolet sont les rythmes vibratoires de la lumière les plus élevés.  Lorsque le rythme s’élève, ces présences du violet et de l’ultraviolet s’accentuent  dans votre atmosphère, et donc vont toucher les Êtres de façon particulière.  Certes, vous direz : l’ultraviolet amène une vulnérabilisation de l’Être en rapport avec la lumière. C'est-à-dire que la surface cutanée de l’Être peut être touchée et détériorée par l’ultraviolet.  Toutefois, l’ultraviolet crée de nouvelles variations lumineuses que les Êtres en expansion pourront goûter, dont ils pourront s’imprégner pour laisser circuler de nouvelles connaissances. 

 

Cette luminosité violette crée un mouvement différent en surface de la Terre.  Elle crée un réchauffement de l’ensemble de la Terre, et donc une transformation de la matière.  Rappelez-vous que c’est la lumière qui crée la forme.  Et si la lumière circule à un rythme plus élevé, les formes vont se transformer. Qu’est-ce que cela signifie?  Cela signifie que la couche terrestre va se transformer.  Cela signifie aussi que les Êtres vont accéder à des rythmes vibratoires plus élevés, à des connaissances subtiles beaucoup plus grandes et donc vont pouvoir de mieux en mieux se diriger vers d’autres plans de conscience.  Physiquement, cela signifie que les Êtres pourront de plus en plus se diriger vers d’autres astres, vers d’autres systèmes.  Dans ce système solaire, des déplacements de plus en plus simples.  Et vers d’autres systèmes solaires.  Subtilement, les Êtres pourront aller de plus en plus simplement vers d’autres plans de conscience, portés par cette vibration lumineuse du violet.  Cela signifie aussi de plus en plus de détérioration au niveau du système mental.  Cela signifie que les Êtres qui cherchent à utiliser cette force pour eux-mêmes pourraient être encore davantage dans un mouvement de possession et de supériorité.

 


 

Saisissez simplement qu’il n’y a pas un mouvement qui soit positif et un mouvement qui soit négatif.  Il y a un mouvement dans l’Univers.  Il y a un mouvement autour de cette planète.  Vous le dites bon, vous le dites mauvais.  Nous vous disons : il y a un mouvement.  Et s’il y a un mouvement d’accélération, la conscience fait en sorte que les Êtres peuvent toucher de plus en plus d’états d’expansion. Et l’inconscience fait en sorte que les Êtres touchent de plus en plus d’insécurité.  Vous nous suivez bien?

 

[la salle manifeste que oui]

 

Alors, la présence de ce rayon violet, que provoque-t-elle chez les Êtres?  Elle provoque un mouvement, une action.  La lumière violette entraîne l’Être dans une expression plus grande et plus vivace de lui-même.  La lumière violette correspond à la source de l’Être.  Lorsqu’elle est plus présente dans votre lumière ambiante, elle stimule les glandes pituitaire et pinéale. En stimulant ces glandes, il y a certes une ouverture à des connaissances plus subtiles, il y a aussi une intensification du  mouvement créateur dans l’Être. Suivez-nous bien.  S’il y a une intensification du mouvement créateur, cela signifie que les Êtres peuvent être de plus en plus dans leur essence, celle du créateur en eux.  Cela peut signifier aussi que les Êtres sont de plus en plus dans un mouvement vivace de possession.  Tout s’accélère.

 

C’est ainsi que nous vous disons : la lumière violette de plus en plus présente autour de cette Terre, fait en sorte que le mouvement extérieur, l’action, prend de plus en plus d’importance.  Cette action est salvatrice de cette humanité si elle est une extension de l’Être.  En d’autres termes, que les gestes, que les mouvements, que les actions, que les créations des Êtres soient unies à leur source.  Nous vous disons, par exemple : vous êtes des Êtres universels; entrez dans cet état d’universalité, de conscience universelle, et que votre choix de vie soit conséquent à cet état. Alors, nous dirons que le rayon violet, la lumière violette va intensifier ce rapport et cette action extérieure. La lumière violette fait en sorte que la source de l’Être, son essence, soit de plus en plus vivace dans l’incarnation, et que l’action soit de plus en plus ressentie comme étant importante.  En d’autres termes, cette lumière violette agit au niveau de l’association entre l’être et l’action, entre l’être et le faire.  Vous nous suivez?  Si l’Être est associé à lui-même, est uni à l’universalité en lui, à cette présence du « Je suis véritable », il sera de plus en plus créateur.  Si l’Être est conscient, il sera de plus en plus stimulé à la création. Si l’Être est inconscient, il sera de plus en plus dans un état d’urgence.  Pourquoi?  Parce que la lumière violette favorise l’action.  Elle favorise aussi l’essence.  Si l’Être refuse de goûter son essence, ou si l’Être inconscient n’entend son essence que comme étant sa peur de ne plus exister, il cherchera comme action, une action protectrice.

 

Et si nous vous  disons : une bascule de cette humanité est imminente, elle est déjà en cours, c’est parce qu’il y a trop d’inconfort des êtres humains.  Et s’il y a trop d’inconfort, les Êtres voudront transformer le tout.

 

Actuellement, ces changements de rythme vibratoire, cette luminosité violette, fera en sorte que le mouvement conscient sera de plus en plus présent.

 

C’est donc ici un message d’espoir que nous vous livrons.  N’entendez pas simplement que les guerres fratricides pourront  s’intensifier et augmenter, mais entendez aussi que le mouvement de conscientisation est en augmentation.  En entendant cela, il en est à vous de choisir où vous allez vous situer.  Allez-vous permettre que cette conscience soit continue, ou allez-vous verser vers l’insécurité?  Si les Êtres conscients sont dans l’insécurité, que se passe-t-il?  Ce sont les Êtres conscients qui stimulent l’inconscience vers la Connaissance.  Voilà donc une situation que nous pouvons observer d’entrée de jeu pour amorcer notre entretien.  [rires dans la salle]

 

Ces éléments sont certes connus de vous. Il s’agit qu’ils soient vivants à l’intérieur de vous.  Non point que vous les entendiez comme moralistes, mais simplement comme un rappel des assises qui permettent à cette humanité de retrouver son chemin de lumière. 


 

Ainsi, nous vous dirons : rappelez-vous que, dans l’être humain, il y a trois sièges majeurs : celui de la Conscience, celui du cœur, de l’Amour, et celui de la Volonté.  Et  donc, rappelez-vous que ces trois éléments, ces trois centres majeurs vont favoriser une action juste pour chacun des Êtres conscients.  L’équilibre de ces trois centres chez les Êtres conscients permettra à cette conscience de se diffuser.

 

Le centre de la Conscience, c’est la Connaissance.  C’est la possibilité que chacun d’entre vous avez de laisser circuler en vous une connaissance plus vaste que celle qui vous a été transmise par des voies normales dans vos sociétés.  Donc, la connaissance vaste et infinie, subtile et dense.  Le centre de la Conscience, c’est le centre que vous activez par la méditation, la contemplation, le mouvement de l’imagination et de la création.  Ainsi, par ces éléments, vous permettez à la Connaissance vaste de circuler à l’intérieur de vous.

 

Le centre de la Volonté, c’est le centre unificateur du Maître et du Disciple.  Le centre de la Volonté, c’est ce grand courant de vie à l’intérieur de vous.  C’est ce qui permet à votre Être, malgré les déséquilibres et les souffrances, d’être toujours présent.  Le centre de la Volonté est cette portion de l’Être qui fait en sorte que l’Être continue son évolution et que, malgré des sensations d’impuissance, la vie continue.  Le centre de la Volonté est le centre de l’Être qui porte la force de vie.  Et donc, le mouvement créateur.  Que vous soyez dans l’action créatrice de façon continue.

 

Et le centre du cœur, c’est le centre d’unification.  C’est le centre qui vous permet de goûter la présence des autres en vous, et votre présence dans les autres.

 

L’équilibre de l’Être dans son évolution signifie l’activation de ces trois centres.  C'est-à-dire être présent continuellement à ce que la Connaissance vaste, infinie, universelle, circule en vous, que le centre de la Volonté, que le mouvement de vie, créateur, soit continuellement vif et présent, et que le goût de l’union soit aussi présent de façon continue.

 

La conscience de ces trois centres fait en sorte que les Êtres pourront se rassembler et réduire jusqu’à dissoudre totalement tout mouvement de destruction, individuel et collectif.  Voilà qui est simple, n’est-il point?  Il n’en tient qu’à vous.

 

Maintenant, observons ensemble comment un Être conscient peut vivre dans l’état de ce monde.  D’abord en favorisant l’harmonie à l’intérieur de lui et tout autour de lui.  Voyez comment, lorsqu’il y a de grands mouvements, de grandes actions de destruction et de guerre sur cette Terre, les actions plus créatrices, culturelles, artistiques, sont réduites, n’est-il point?  Les Êtres recherchent une protection physique, matérielle, familiale, et réduisent cet aspect. Or, en réduisant ce champ d’action, les Êtres réduisent l’harmonie à l’intérieur d’eux et autour d’eux.  Et si l’harmonie n’est pas  présente, l’Être aura difficulté à rencontrer la joie pure.  C'est-à-dire l’état de réalisation.  Si l’harmonie n’est pas présente, l’Être aura de la difficulté à retrouver un mouvement de guérison.

 

Et c’est donc à ce niveau que chacun des Êtres peut agir consciemment pour lui-même et pour l’ensemble de l’humanité, l’ensemble de cette planète.  Or, que signifie harmonie, sinon une rencontre vibratoire qui favorise un état de bien-être? 

 

Voilà qui est simple.  Qu’entendons-nous par rencontre vibratoire?  Simplement des rencontres de lumière, de couleurs, des rencontres de sons, des rencontres de formes, de vibrations, qui font en sorte que l’Être sent le bien-être. 


Alors, cela signifie permettre qu’un bien-être du moment puisse être un centre d’intérêt.  Nous n’entendons point un bien-être associé à l’ignorance que la sécurité manifeste!   Vous nous entendez bien!  On ne vous dit pas : un bien-être dans un cocon qui donne cette impression fausse de sécurité, mais un bien-être associé  à la liberté de l’Être, une liberté d’expression.

 


 

Cela signifie que l’harmonie peut être goûtée par chaque mouvement de l’Être : le mouvement physique, le mouvement subtil sonore, et le mouvement subtil lumineux.  Ces trois niveaux vibratoires vont participer à l’harmonisation des Êtres. De façon plus tangible, nous vous dirons comment il est intéressant pour les Êtres de bouger dans leur corps physique, de telle sorte qu’ils sentent un bien-être.  Voilà qui vous apparaît d’une évidence, n’est-il point?  Non point? 

 

[la salle manifeste que oui]

 

Et pourtant, qui d’entre vous porte réellement, de façon continue, une attention à être dans un bien-être physique, à partir de ses mouvements, tant extérieurs, structurels, qu’intérieurs, organiques?  Ne répondez point… [rires dans la salle]

 

Vous nous direz peut-être : « Mais lorsqu’il y a des guerres fratricides dans ce monde, pourquoi devrais-je porter attention au bien-être de mon corps, alors que vous nous dites de ne pas être égocentrique? »  Ce serait une question logique, n’est-il pas?  Parce que si vous ne permettez pas, vous, d’être en harmonie à ce niveau, vous ne pourrez pas réellement être dans une ouverture totale aux êtres humains.  Car le bien-être permet une décontraction, une présence totale.  Et l’inconfort amène la frustration.  La frustration se transmet comme une insatisfaction, un ensemble de colère, d’impatience et d’intolérance à toute autre chose qu’à la souffrance.  Vous nous suivez bien.  Donc, l’harmonie de vos mouvements, c'est-à-dire l’ensemble des mouvements extérieurs et intérieurs qui permettent le bien-être.

 

Et de là, nous vous dirons : il en va de même avec la vibration que crée la pensée.  Comment votre pensée est-elle dirigée pour créer des états de bien-être?  Le bien-être ne provient pas, à ce niveau, de l’équilibre de votre société.  Si votre pensée crée des états de dysharmonie, souventes fois vous avez l’impression que c’est parce qu’autour de vous, ce n’est pas en harmonie.  Alors, se pourrait-il que si autour de vous, ce n’est pas en harmonie, que ce soit aussi parce que vous n’êtes pas en harmonie?

 

L’on vous dira: l’état psychique provoqué par la pensée est de votre libre choix.  Voilà qui, certes, peut vous provoquer.  Et pourquoi pas?  Puisque dans ce grand courant de l’humanité, il vaille mieux provoquer des Êtres à la conscience, que provoquer des guerres, n’est-il point?

 

Alors, nous vous dirons : vous avez le choix, à chaque instant, de vos états.  De vos états d’être, de vos états de pensée.  Alors, quelles peuvent être les pensées qui créent en vous une atmosphère harmonieuse?  Vous le savez fort bien.  Jusqu’à quel point vous les choisissez, ces pensées, vous le savez aussi fort bien.  L’on vous dira: l’harmonie globale de l’Être est en rapport direct avec l’état que vous choisissez. 

 

Cet état que vous choisissez, ou ces pensées que vous choisissez, sont directement associés à ce que vous observerez, à quoi vous êtes attentif.  Quels sont vos intérêts?  Êtes-vous, par exemple, attentif à tout ce que le Maître en vous vous transmet?  Êtes-vous attentif à vos intuitions, à vos perceptions, à vos sensations?  Êtes-vous attentif à la Connaissance qui  circule?  Êtes-vous attentif à ce goût profond de la compassion à l’intérieur de vous-même?  Ou êtes-vous plus attentif à ce que l’extérieur peut créer?

 

Par exemple, lorsque vous recevez les témoignages des affrontements des Êtres, à quoi  êtes-vous attentif?  À ce que votre Être soulève à l’intérieur de vous comme compassion, comme connaissance de l’importance de l’ouverture?  Ou êtes-vous plus attentif à ce que l’extérieur suggère comme moyen de protection et de défense? 

 

Rappelez-vous que les différentes formes extérieures qui sont non conscientes vont continuellement provoquer en vous des mouvements de protection.  Et nous vous  rappelons que la protection est le premier pas vers la division.  On se suit bien, n’est-il point?

 

Alors, bien sûr, l’harmonie vous suggère de choisir à quoi vous prêtez attention.  On ne vous dit pas : ne prêtez pas attention à ce que l’extérieur vous transmet comme communication de ce qui existe dans ce monde!  On ne vous dit pas de créer un monde clos et refermé!  On vous dit simplement : lorsque l’information de ce qui est vécu dans ce monde parvient à vous, soyez attentif à la façon dont vous allez traiter cette information. Allez-vous permettre à la peur de créer une contraction, ou allez-vous permettre à la compassion de vous ouvrir à une compréhension que les Êtres, malgré des gestes que vous ne pouvez pas accepter, sont aussi des êtres humains qui sont dans l’ignorance, qui sont mus, eux aussi, la peur? Si la peur vous amène dans une contraction, leur peur les a  peut-être amenés dans une intolérance à l’iniquité qui contrôle leurs gestes…

 

Voyez-vous, l’harmonie est d’abord un choix, le choix du mouvement à l’intérieur de vous.  Le mouvement physique, le mouvement de la pensée.

 


 

Alors, quelles lumières allez-vous laisser circuler à l’intérieur de vous?  Quels sons allez-vous laisser circuler à l’intérieur de vous?  Quelles lumières allez-vous émettre et quels sont allez-vous émettre?  Rappelez-vous ceci, très simplement : le mouvement de la forme, le corps et la pensée intérieure qui se cristallise, le mouvement du son, le mouvement de la lumière.  Voilà trois mouvements qui provoquent des états d’harmonie à l’intérieur de vous.  Et lorsque vous êtes harmonieux, ce qui émane de vous, c’est l’harmonie.

 

Alors, de façon très simple, nous vous dirons : permettez-vous d’être conscient de ce que vous laissez circuler comme vibration. Quelles sont les lumières que vous allez choisir?  Quelles sont les couleurs que vous  allez arborer?  Encore une fois, les Êtres diront : « Lorsqu’il y a de grandes souffrances sur la Terre, que m’importe la couleur qui est sur moi ou qui est autour de moi? »  Alors, nous vous dirons : si tous les Êtres portaient en eux la couleur dorée, et si tous les Êtres portaient les couleurs de l’arc-en-ciel, vous seriez étonné du peu de ressentiment qui existerait entre les Êtres.  Vous nous suivez?  Si tous les Êtres émettaient des sons faisant vibrer chacune de leurs glandes, plutôt que de se contracter et de recevoir des sons de l’extérieur qui les amènent à la peur, alors, les Êtres seraient plus relâchés, détendus. 

 

L’harmonie, c’est un état de bien-être qui permet la détente.  Créez un cercle vertueux.  Permettez les états de détente, afin de permettre les états d’expansion.  Afin de permettre d’émaner autour de vous l’harmonie.  Et soyez actif, c'est-à-dire des Êtres qui agissent pour stimuler autour d’eux tout ce qui est harmonieux.

 

Voyez-vous, si par exemple, il y a entre deux frères une querelle.  Vous observez les sons et les gestes.  Ils ne sont pas harmonieux pour les deux  frères, n’est-il pas?  Mais pour le  passant qui les observent, ils ne sont pas harmonieux non plus.  Qu’est-ce que cela signifie?  Cela signifie que tout ce qui est émis de non harmonieux a un impact sur tous les Êtres.  Que vous en soyez conscient ou non, ou que vous le vouliez ou non.

 

C'est-à-dire que vous pouvez bien voir deux Êtres qui se querellent, qui se battent, dites-vous, et tenter d’être indifférent, vous ne pourrez pas être indifférent.  Parce que la vibration qui est émise  d’eux est une vibration disharmonieuse et vous allez recevoir cette vibration et vous allez être affecté.  Et il n’y a pas de protection.

 

Nous insistons, vous savez, pour vous dire qu’il n’y a pas de protection. C'est-à-dire que vous pouvez occulter, vous pouvez utiliser des œillères pour ne pas voir.  Toutefois, comme les êtres humains sont unis au niveau du cœur, même si vous ne le voyez pas, vous captez la vibration parce qu’elle est aussi vôtre.

 

Alors, qu’en est-il sinon de permettre continuellement de choisir vos états, de choisir vos pensées, de choisir vos mouvements, les sons, les couleurs, les lumières, pour vibrer harmonieusement.

 

Maintenant, lorsque vous vibrer harmonieusement, est-il possible de juger des Êtres?  Est-il possible de tenter de prouver ou d’acquérir une supériorité?  Vous nous suivez?  Lorsque vous êtes centré sur l’importance de l’harmonie en vous, d’un bien-être qui n’est pas associé à une sécurité circonstancielle ou ponctuelle, momentanée, mais vraiment d’un bien-être, c'est-à-dire d’un dégagement, d’une détente totale de l’Être, d’une disponibilité à ce que tout circule, lorsque vous êtes en harmonie, alors, tentez de vous comparer.  Tentez d’aller retirer à un Être ce qu’il utilise.  Tentez de prouver que vous êtes supérieur.  Et vous verrez que cela est impossible. Qu’à chaque tentative, vous  brisez, vous allez rompre l’état d’harmonie.  Voilà qui est logique, voilà qui est simple. 

 

Pourquoi nous vous transmettons tout cela?  Parce que si souventes fois, vous avez cette impression d’impuissance.  Impuissance à ce qu’il y ait la paix en vous, autour de vous et dans cette humanité.  Et nous vous disons : vous êtes tout-puissant.  Vous avez cette capacité de choix.  Mais vous l’avez oubliée.  Alors, nous vous la rappelons.  Simplement.

 

L’harmonie, c’est la manifestation quotidienne de tous vos choix.  Choisir ce que vous allez transmettre, vibratoirement.  Ce que vous allez accueillir et comment vous allez l’accueillir.  Si deux Êtres sont en querelle et se battent, nous vous avons dit : les vibrations vont aller vers vous. Vous pouvez occulter le tout et vous serez touché par la dysharmonie.  Et si vous accueillez cette dysharmonie et qu’elle circule en vous à travers une pensée et de compassion et de compréhension de ce qui est en cause, c'est-à-dire que vous savez bien que les deux Êtres ne sont pas ni meilleurs ni pires l’un que l’autre, mais que ces deux Êtres, même si l’un semble plus juste que l’autre, sont à la recherche d’un même  bonheur et qu’ils sont dans la croyance qu’ils doivent être dans la sécurité ou la possession pour ce bonheur, si vous savez tout cela lorsque vous recevez la vibration, alors elle est transformée en vibration d’amour, en vibration de compassion et vous demeurez, vous, en harmonie.  Voilà qui est simple! 

 

Nous vous disons : présentez-vous dans la vie  dans un choix d’harmonie.  Que pouvez-vous  rencontrer dans une journée?  Alors, vous direz, dès le lever, votre corps peut-être exigeant, harcelant.  Il est demandant, soit de l’extérieur, au niveau de sa structure, ou de l’intérieur.  Alors, vous savez fort bien que si le corps est exigeant, c’est qu’il a ses demandes, c’est qu’il souhaite une vibration harmonieuse.  C’est qu’il vous témoigne qu’il y a une dysharmonie dans un endroit de votre Être.  Alors vous le recevez.  Vous le recevez consciemment.  Et si vous tentez de calmer la douleur, d’une part, vous tentez d’autre part de saisir ce que le corps veut vous transmettre.  Déjà ce choix de circulation de la  pensée, de circulation vibratoire est harmonieux en vous.  Vous nous suivez bien? 

 

L’harmonie, c’est le choix de chacun de vos gestes, de vos pensées, de vos actions.  Voilà ce qu’il y a de plus simple pour l’être humain, mais aussi voilà où souventes fois vous vous égarez.  Vous oubliez de faire en sorte que tout soit en harmonie à l’intérieur de vous.

 

Que dire de plus, sinon que l’harmonie s’associe à l’équilibre, s’associe à la conscience et à l’amour, pour permettre à l’Être porté par la paix de l’Âme et la joie du cœur, d’être réalisé.  Et si vous êtes réalisé, il y en aura d’autres autour de vous.

 

Maintenant, nous vous avons dit : à cette étape de l’évolution de l’humanité, vous ne pouvez plus que vous centrer sur vous-même et sur votre réalisation.  Il est devenu important que vous puissiez être actif, communicateur de votre vibration et de vos connaissances auprès des Êtres qui sont tout autour de vous dans les communautés et les sociétés.  Il y a des Êtres qui sont non conscients.  Il n’est pas à vous de juger de leur inconscience, mais il est à vous d’exprimer ce que vous êtes dans votre conscience. 

 

En d’autres termes, de participer à l’éclairage. Qu’est-ce que cela signifie? Cela signifie qu’il à vous de parler et d’agir conséquemment aux connaissances qui circulent à l’intérieur de vous-même.

 

L’état de ce monde suggère que les Êtres cessent de se taire dans l’attente d’un jour meilleur.  L’état de ce monde propose que vous puissiez parler, transmettre, agir, émaner, vibrer ce que vous portez comme connaissances, ce vers quoi vous vous dirigez.

Rappelez-vous qu’il y a beaucoup d’Êtres sur cette Terre qui sont conscients et qui se taisent. 

 

L’ensemble de cette Terre n’est pas accueillante.  Si elle n’est pas accueillante pour les êtres humains, peut-elle l’être pour les Êtres qui viendront de d’autres lieux.  Puisque la présence de la luminosité violette et ultraviolette fait en sorte que cette atmosphère s’ouvre aussi à des Êtres qui ne sont pas des êtres humains.  Si les êtres humains ne sont pas  accueillants entre eux, le seront-ils davantage pour les visiteurs?  Et si les êtres humains se visitent entre eux armes à la main, comment iront-ils visiter les autres lieux?

 

Cet état de non accueil de cette planète peut se transformer par l’action.  Si le rayon violet suggère l’action, vous avez fort bien compris que cette action peut-être de différents types et qu’il est maintenant venu le moment pour les êtres conscients d’agir.

Le message est fort simple : portez la paix à l’intérieur de vous.  Cela, il vous fut dit.  Nous n’irons point tenter de vous culpabiliser en vous disant : qu’avez-vous  fait depuis une année pour régler toutes vos querelles internes… Nous vous dirons : que cela soit fait, bien sûr, et que vous soyez des Êtres créateurs des pensées qui soient de compassion, des Êtres qui sortent de toute forme de cocon, de protection et qui diffusent leur lumière, leur pensée.  N’ayez crainte du jugement!  N’ayez crainte de l’évaluation des autres et même de la risée.  On ne vous dit pas : devenez des orateurs, des prêcheurs!  On vous dit : vivez dans votre lumière, dans ces états d’harmonie.  Émanez, parlez, agissez, en conséquence de ce que vous portez. 

 


 

Transmettez aux Êtres autour de vous votre impatience à ce que vous soyez dans un monde paix.  Transmettez à votre Être votre impatience à ce que vous soyez vous-même en paix.  Amusez-vous à être intolérant de vos écarts et de vos caprices – permettez ce terme.  Amusez-vous en créant des jeux, des rituels.  Rappelez-vous que s’il y a des déchirements et des déséquilibres sur cette Terre, il est venu le moment d’être créateur.  Il est venu le moment de transmettre sa joie, son chant.  Que tout mouvement culturel, artistique, artisanal, est plus important qu’il ne le fut jamais. 

 

Simplement, nous voulons que vous saisissiez comment le mouvement de concentration sur soi est à l’encontre d’une évolution et de la paix.  Ne vous refermez pas sur vous.  Au contraire, exprimez, créez. 

 

Sur cette Terre, les Êtres dans vos contrées et dans les contrées avoisinantes vont diminuer leur attention sur tout ce qui est culturel et artisanal, pour augmenter les imputations financières à la défense, n’est-il point? Voyez comment les sociétés réagissent comme chacun des Êtres réagit!  Elles vont tenter d’augmenter la vivacité de l’économie afin que l’aspect financier soit plus important et plus sécurisant.  Qu’est-ce que cela va créer?  Une paix illusoire à court terme!  Nous vous le disons!

 

Dans ce qui se présente devant vous à court terme, c’est une paix.  Sera-t-elle illusoire ou  réelle? C'est-à-dire que, dans votre monde actuel, occidental, tout est en place pour que tout s’apaise.  Une économie financière vivifiée.  Certes, qui sera aussi vivifiée par l’intensification des moyens de production!  Des moyens de protection.  Vous nous suivez? Et tout semblera en paix.  Tout semblera en paix jusqu’à quand? 

 

Alors, on vous dira : ne participez pas à ce mouvement de protection!  De qui voulez-vous vous protéger? Des Êtres qui vous assaillent?  Ils sont le reflet de vos sociétés!  Les Êtres se battent contre eux-mêmes! L’ombre contre l’ombre.  Et c’est la lumière qu’il faille mettre en jeu. 

 

Alors, exprimez-vous. Lorsque nous vous disons « exprimez-vous », observez comment les Êtres qui  choisissent les voies de l’amour, les voies de la conscience, les voies universelles, se dissocient souventes fois de tout ce qui est politique, économique.  Alors, on vous dira : soyez partout.  Soyez partout dans votre lumière, dans votre harmonie.  Retrouvez des états d’harmonie et allez!  Allez exprimer ce qui est juste, ce qui est important, ce qui est intéressant pour vous-même.  Ne vous repliez pas dans des cocons en attendant que les autres finissent de se battre.  Vous saisissez?

 

Soyez, dans votre cœur, uni à tous.  Soyez dans votre ventre, uni à un mouvement créateur.  Soyez, dans votre tête, dans votre conscience, uni à une Connaissance beaucoup plus large de ce qui se passe.  Et vous verrez comment vous aurez un impact majeur. S’il y a un mouvement d’apaisement temporaire, c’est le moment favorable pour tous les Êtres conscients d’émerger.  Car le rythme vibratoire continue de s’élever.  Et vous verrez comment il sera de plus en plus simple pour vous de vous unir à la Connaissance. 

 

Y a-t-il des questionnements à cet égard?

 

Il y a des œuvres de fiction qui nous proposent l’exposition d’un combat entre les forces du bien et du mal, même un combat intérieur à cet égard-là… Cela peut nous stimuler, mais… Pouvez-vous commenter… [reste de la question inaudible]

 

Nous vous dirons qu’il y a certes des Êtres fort conscients qui créent des œuvres qui transmettent ce combat intérieur de l’Être entre la lumière et l’ombre, qui se projette à l’extérieur entre deux individus et entre des sociétés.  Puisque vous avez compris qu’il s’agit du même combat.  Le combat de l’Être avec lui-même, c'est-à-dire de sa lumière, de sa source, de sa force de vie vs. son insécurité.  Nous vous disons souventes fois : l’individualité et l’identité.  Combattre l’ombre et la lumière, cela se reproduit entre deux Êtres, entre deux frères, entre deux conjoints.  Cela se reproduit entre deux sociétés, entre deux contrées.  Il y a donc des œuvres qui transmettent ce qu’est ce combat profond de l’Être.

 

Toutefois, plusieurs de ces œuvres sont accueillies au premier niveau, c'est-à-dire au combat extérieur vers la recherche de biens, de possessions, et même de dons, de pouvoirs, de capacités.  Vous nous suivez?  Il en est aux Êtres conscients aussi d’expliquer, de transmettre ce qu’ils captent de ces œuvres.  Et l’on vous dira, quant à l’harmonisation de votre Être et de votre environnement, qu’il en est à vous, dans votre libre choix, de vous assurer de rejeter toutes les œuvres d’expression de violence pure et gratuite.  Les rejeter sous toutes leurs formes.  Dans vos écoles, dans vos maisons.  Toutes les formes de violence.  Toutes les formes de représentation qui ne sont point explicites. 

 

Alors, ce que vous soulevez actuellement est intéressant car il y a des œuvres et des formes qui sont implicites d’une connaissance beaucoup plus vaste et beaucoup plus profonde.  Toutefois, trop souvent captées à leur surface, au niveau extérieur, au premier niveau. 

 


 

Alors, nous allons suggérer, dans vos œuvres, puisque vous êtes des créateurs, que vos œuvres, qu’elles soient très subtiles ou très sophistiquées, soient aussi très explicites.  En d’autres termes, si vous livrez dans vos créations la connaissance d’un combat entre l’ombre et la lumière, expliquez.  Ne permettez pas qu’on enregistre, qu’on interprète simplement l’affrontement pour le pouvoir.  Vous nous suivez?

 

Oui.

 

Dans les dix prochaines années, dans cette humanité, sans prédictions factuelles, nous vous dirons : tout l’Orient prendra les guides, la direction de ce monde.  Si l’Occident et si l’Amérique a dirigé ce monde depuis plusieurs décennies, c’est l’Orient qui dirigera ce monde.  À travers les dix prochaines décennies, vous constaterez des renversements très importants.

 

Or, l’Amérique, dont vous êtes, qui est porteuse d’une image de liberté, peut encore agir.  Et nous vous dirons : agir plus qu’elle n’a agi depuis deux ou trois siècles. L’Amérique peut transmettre une vision, l’harmonie, l’équilibre.  L’Amérique, en se dissociant peu à peu de ce goût de pouvoir  suprême qu’elle revendique en termes de médiateur, va pouvoir réellement jouer ce rôle de médiateur.  Il ne s’agit point d’affronter l’Orient pour que les forces de l’Orient ne dirigent pas ce monde.  Il s’agit de permettre que la direction de ce monde n’en soit pas une offensive, mais plutôt une active, expressive dans l’unité.

 

Si l’Occident amorce cette transformation de regard vers le continent africain, délaisse son goût du pouvoir pour un élan d’harmonisation, alors cette humanité évitera la destruction. 

 

Et donc, ces œuvres qui sont si souventes fois créations en provenance de l’Amérique, peuvent être influencées par les Êtres de conscience. 


On vous écoute.

 

[question inaudible]

 

Non, certes point!  Votre questionnement porte aussi sa réponse!  Les confrontations peuvent être intéressantes si elles sont maîtrisées.  C'est-à-dire que si vous êtes emporté par la frustration et la colère, il n’y a plus d’intérêt réel à la confrontation.  C'est-à-dire qu’inévitablement, vous serez emporté vers la souffrance qui, éventuellement, vous entraînera vers une transformation.

 

N’oubliez pas que la souffrance entraîne les Êtres dans l’inconfort qui les amène à transformer leur regard.  Toutefois, tout cela est peu intéressant, n’est-il point?  Si vous êtes emporté par la colère, la frustration et les attentes, aller vers la confrontation dans cet état n’est pas intéressant.  Toutefois, certes, si vous êtes dans un état d’harmonie, vous pouvez certainement confronter une idée, une pensée. 

 

Alors, lorsqu’on vous dit : révolutionnaire pacifique, on ne vous dit pas : allez détruire ceux qui détruisent!  On vous dit : allez rencontrer avec force, vitalité, ce qui entraîne des changements violents et souffrants.  Porteurs d’une conscience et d’une connaissance que des changements sont nécessaires.  Cela est très simple.  Les êtres humains ne sont pas heureux.  Alors, il faille changer, n’est-il point?  Vous êtes fort conscients que ce bonheur, cette joie pure, ne peux  s’ériger sur des assises matérielles ou sur des sécurités relationnelles.  Alors, allez confronter ces assises.  Allez confronter ces assises dans un état de maîtrise, dans un état harmonieux.  Et si cet état n’est pas présent, alors nous vous dirons : faites-le vibratoirement. 

 

À votre questionnement, nous vous dirons : si l’autre se présente non disponible à votre écoute, il n’est pas nécessaire que vous utilisiez la parole.  Toutefois, avant d’éviter la parole, avant de vous retirer en parole ou même en vibration, allez vers cette parole qui ne détruit pas la position de l’autre, mais qui suggère une vision.

 

Rappelez-vous que les Êtres se battent pour se protéger, pour posséder.  Alors, si vous affrontez, si vous allez dans une confrontation pour détruire une pensée, une idéologie, une façon de voir les choses, une préoccupation, certes que vous êtes reçu comme un destructeur, comme un Être qui divise.  Vous utilisez les armes du destructeur.  On se suit?  Alors, dirigez-vous vers la confrontation dans cet état d’harmonie qui suggère, donc qui n’accuse pas l’autre, qui ne détruit pas son  argumentation, mais qui propose un autre regard.  Et si vous êtes submergé par la frustration, retirez-vous de cette rencontre pour aller retrouver votre harmonie.

 

Ce questionnement est fort important.  Car si souventes fois les Êtres conscients ont évité la confrontation pour se retirer.  Nous vous dirons : que les Êtres conscients puissent émaner vibratoirement ou par la parole, mais non pas se retirer.  Être présent.


Vous nous suivez?

 

Oui.

 

On vous écoute.

 

[question inaudible]

 

Alors, on vous dira : portez la mission de vous sauver vous-même.  [rires dans la salle] Portez cette mission d’être représentant de la connaissance qui circule en vous.  Sans être le prêcheur, sans être l’Être qui fait la morale aux autres.  Soyez l’Être qui émane par ses pensées, ses gestes, ses paroles, ses actions,  la Connaissance, l’harmonie, l’équilibre, l’Amour.

 

Bien sûr nous vous disons : ne vous portez pas sauveur du monde, car en voulant sauver le monde, souventes fois  un mouvement d’orgueil s’insère dans cette action.  Vous nous suivez?  Tentative de réalisation de l’importance de l’Être. 

 

Et si nous pouvions ensemble laisser se dissoudre toute forme d’orgueil, nous vous dirions : allez sauver le monde.  Car le monde et vous, c’est la même chose. Vous nous suivez bien?

 

S’il y a – sans certes projeter une lumière sur vous, cher monsieur – s’il y a un soupçon d’éventualité d’orgueil, alors, allez permettre de vous sauver.  De vous sauver, c’est émaner qui vous êtes profondément.  C'est-à-dire permettre que, à la fois l’Univers, l’universalité en vous, le « Je suis véritable », et l’individualité, c'est-à-dire la forme que peut prendre  ce courant universel à l’intérieur de vous dans cette incarnation, allez faire en sorte qu’elle puisse s’exprimer librement.  Et vous participerez à sauver le monde, en vous sauvant, c'est-à-dire en vous libérant de la peur, de l’insécurité, de tous ces voiles qui enferment l’Être dans cette sensation d’isolement.

 

En tentant de vous sauver vous-même, c'est-à-dire d’exprimer la vérité, la lumière, et l’amour, alors vous participerez à sauver le monde.  Sans le portez sur vos épaules.

 

Vous savez, le prophète Jésus vous aura transmis l’importance de parler d’amour, n’est-il point?  Parler d’amour signifie exprimer, être dans un courant d’expression amoureux.  Respectueux, non pas de vos  caprices, de vos besoins, mais respectueux de vos élans.

 

Alors, rappelez-vous que sauver le monde ou vous sauver vous-même, c’est la même chose, puisque lorsque le monde est souffrant, vous êtes souffrant et lorsque vous êtes souffrant, le monde est  souffrant.

 

Rappelez-vous, lorsque vous êtes dans un grand élan de « sauver le monde », que vous portez à votre main l’épée de lumière et que vous partez en croisade, rappelez-vous que pour sauver le monde, il vous faille bien être, vous, en équilibre, en harmonie, conscient et amoureux.  Lorsque tout cela sera présent, alors, partez en croisade pour sauver le monde!  Vous nous suivez?

 

Oui.

 

Ceci étant dit, saisissez que pour être en harmonie, en équilibre, conscient et en amour, vous serez amené à émettre, à exprimer tout autour de vous.  Vous ne pouvez pas atteindre dans un vase clos.  Tous ces états peuvent être goûtés dans vos rapports avec les autres.

 

En d’autres termes, lorsqu’un Être est réellement en colère et prêt à détruire, afin que vous puissiez vraiment l’aider, il faille que vous sentiez l’amour, et que vous, vous ayez ce goût de vous libérer de toutes vos frustrations et de vos colères.  On ne vous dit pas : attendez d’être réalisé pour le faire!  Rappelez-vous qu’à l’intérieur de vous, il y a le Maître.  Nous vous avons salué Maître et Disciple de vous-même. Que ce Maître en vous puisse exprimer.

 

On vous écoute.

 

[question inaudible]

 

Certes!  Puisque c’est déjà, maintenant, le principe féminin qui  guide cette humanité.  Si tout n’est pas actualisé, il n’en demeure pas moins que c’est la Femme qui guide ce monde.  Nous entendons ici à travers le mouvement familial, communautaire et social.  Nous n’entendons point en termes de force économique!  Mais plutôt en termes d’inspiration.  Le mouvement est devenu féminin.

Or, nous vous avons aussi transmis l’importance que ce mouvement féminin ne soit pas une reproduction du mouvement masculin.  C'est-à-dire que la Femme ne tente point de diriger le monde avec les mêmes outils qu’ont utilisé les hommes.  Que la Femme soit réellement dans son mouvement, c'est-à-dire le principe créateur.  Et que ce principe créateur, dans toute son amplitude, puisse reconnaître l’importance du principe masculin.  C'est-à-dire l’importance du germe, l’importance du mouvement évolutif. 

 

Vous voyez?  Le  principe masculin qui est un principe d’intégration de connaissances, a fait fi du principe féminin pour diriger ce monde.  Il ne peut y avoir d’équilibre dans l’association de ces deux principes qui sont dans  chacune des cellules de l’être humain.  Donc, une des grandes divisions de votre humanité est la division de ces deux principes, en apparence.  Lorsque la Femme, lorsque le mouvement créateur reprend force, il ne s’agit pas d’éliminer ou de réduire l’importance du mouvement masculin, car il n’y aura que bascule pure et simple.  Il s’agit de l’intégration des deux mouvements pour produire l’équilibre.  Cela signifie  donc un  grand mouvement créateur qui guide ce monde.  L’expression, la création, la transformation de ce monde, c’est le mouvement féminin.  Mais ce mouvement est certes intégré à celui de la Connaissance, à  celui de l’intégration du  germe, c'est-à-dire l’Homme qui amène la structure, la Femme qui  permet l’expression, la création.

 

Donc, que les femmes conscientes de l’importance de cette association puissent se rassembler.  D’une part, c’est le principe féminin à travers la femme qui  peut guider ce monde.  Alors, ce monde est actuellement un monde de peur, de division, qui peut se transformer.  Alors, qu’un grand mouvement de réunification préside à cette transformation.  La Femme prend les guides de ce mouvement de reconstruction et les femmes s’unissent pour  mieux s’unir aussi aux hommes.  Vous nous suivez bien?

 

Et c’est pourquoi nous avons dit comment il est important que les femmes de l’Orient et de l’Occident s’unissent.  Cela n’a pas d’importance que les directions économiques de ce monde soient orientales, tant et aussi longtemps que les Êtres ont chacun des rôles.   Voyez-vous, dans une microsociété, il peut y avoir un Être qui dirige de façon économique, un autre qui dirige de façon culturelle.  Vous  saisissez?  Ce qui est important, c’est l’unification. 

 

Alors que dans ces dix prochaines années, il y a vraiment un grand mouvement de transformation au niveau de la direction de l’Occident vers l’Orient, ce qui est important est que les femmes s’unissent, pour ne pas qu’il y ait une simple scission.  Vous saisissez?  Alors, que les femmes s’unissent dans un même  regard sur la vie, sur l’évolution.

 

Et lorsque  nous disons : « que les femmes s’unissent », non pas en délaissant les hommes!  S’il y a un mouvement planétaire féminin, qu’il  invite les hommes.  Sinon, vous êtes dans une division connue.  La vengeance et l’intolérance ne servent à rien.  Rappelez-vous simplement que vous fûtes déjà homme et que vous fûtes déjà femme.  Donc, chacun d’entre vous a participé à ces mouvements, fut à la fois victime et oppresseur, tour à tour.  On se suit?  Donc, la vengeance n’a aucun sens.  Ce qui fait sens est la dynamique de rassemblement.  Vous nous suivez?

 

Oui.

 

Alors, nous vous dirons : initiez.  Initiez ces mouvements.  N’y avait-il pas réellement une expression des femmes à ce moment où la Terre célèbre le symbole du prophète durant ces derniers jours? N’y avait-il pas une expression des femmes d’Orient?  Alors, nous vous dirons : lorsque les femmes d’Orient s’expriment, que les femmes d’Occident se joignent à elles, en invitant les hommes.

 

Nous vous dirons : qu’à chaque manifestation d’amour, les femmes puissent être présentes en invitant les hommes.  Et lorsque la Terre entière manifestera pour l’amour, alors si toute l’économie  planétaire s’arrête pour cette manifestation, qu’il en soit ainsi! 

 

[rires dans la salle]

[silence]

 

Nous voulons simplement vous rappeler ce message en cette période qui présente l’illusion d’une paix continue.  Soyez conscient.  Permettez-vous d’être dans une action d’expression de l’Être non égocentrique.  Pour faire en sorte que ce moment de paix ne soit pas illusoire, mais qu’il se transforme en véritable paix.

 

Que l’Amérique ne se replie pas sur elle-même.  Qu’elle ne crée pas un cocon à l’intérieur duquel elle rebâtit une apparente supériorité.  Que l’Orient ne soit pas replié sur lui-même pour ériger sa suprématie.  Et que vous constatiez cette grande force humanitaire de l’Orient et que vous puissiez vous joindre à cette force pour y inculquer l’harmonie.

 

Nous rappelons à tous les Êtres conscients d’être conscients.  D’être au centre de leurs  choix libres d’expression, et que cette expression ne soit pas une expression de leurs besoins individuels, mais une expression de la vie.

 

Nous vous disons : à cette étape de l’évolution, la paix sur cette Terre est réalisable à travers un regard communautaire, et non point individuel.

 

Nous allons vous suggérer de bénéficier de cette  présence d’une luminosité violette et ultraviolette, de plus en plus présente dans l’atmosphère, pour que votre action soit de plus en plus vive, vivace, et associée à votre essence pure.


La paix dans ce monde n’est pas une utopie.  Toutefois, ce ne sont pas les cocons individuels qui pourront faire en sorte qu’elle se manifeste.

 


 

S’il vous sied, nous allons vous suggérer un rituel de présence, de conscience, pour cette ère qui se manifeste de plus en plus.  Ce rituel, vous pourrez, à chaque jour, s’il vous sied, le reproduire.  En vous rappelant que le rituel par lui-même n’a aucune puissance, n’a aucune signification.  Que seule l’intention que vous laissez circuler dans la vibration à l’intérieur de vous est puissante.  Que le rituel ne soit qu’un stimulateur de l’harmonie à l’intérieur de vous.  Et si l’harmonie vous échappe, allez vers la nature.  Allez vers les arbres, allez vers l’eau, vers le soleil, vers le vent, et permettez-vous d’être plus sensitif.  Car l’harmonie qui suggère le bien-être de l’ère, est en soi une intensification de votre sensitivité. 

 

Nous allons vous suggérer de vous lever, s’il vous sied, pour ce rituel.

 

[les gens se lèvent]

 

Nous allons vous suggérer d’utiliser vos doigts physiques, et vos doigts de lumière, pour imprégner en vous et pour stimuler en vous la force de la terre et la force de l’Univers.  À trois reprises, nous vous suggérons de demander à la force de la terre de stimuler le Maître en vous et de demander à la force de l’Univers de guider le Disciple en vous vers l’harmonie et l’équilibre. 

 

Alors, portez vos mains vers le sol  en demandant à la force de la terre de stimuler le Maître et laissez glisser vos doigts de lumière tout au long de votre corps, jusqu’à la couronne. 

 

[silence]

 

Une grande caresse de lumière…


Et puis, que vos mains appellent la lumière de l’Univers et qu’elle l’imprègne dans tout votre corps, de la couronne jusqu’aux pieds, en demandant à cette lumière de stimuler, de guider le Disciple en vous. 

 

[silence]

 

Reproduisez trois fois ce mouvement.  De la terre jusqu’à votre couronne, imprégnant votre corps de la lumière dorée.  Et puis, de l’Univers par votre couronne, jusqu’aux pieds, en imprégnant votre corps de la lumière violette.

 

[long silence]

 

Que ce mouvement éveille en vous le Disciple.  Que ce mouvement éveille le Maître.  Que ce mouvement éveille votre conscience et votre goût de l’harmonie et de l’équilibre, jour après jour.

 

Lorsque vous avez complété ce mouvement, portez votre main droite à votre cœur. Demandez que les Maîtres puissent participer à ce que, jour après jour, vous soyez conscient de votre puissance, de votre impact, de votre capacité à participer à la paix de ce monde. 

 

Demandez la présence des Maîtres, maintenant.

 

[silence]

 

Et puis, joignez vos mains.  Celle qui a accueilli les Maîtres, celle qui a accueilli votre cœur.  Que vos mains jointes au niveau du cœur témoignent de votre association aux Maîtres ascensionnés, aux vibrations universelles.  Que vos mains jointes témoignent de votre association à vous-même, témoignent de votre goût d’être conscient, jour après jour.  Que vos mains jointes soient un rappel que l’action extérieure n’a de sens que si elle participe directement à votre libération, à votre réalisation.

 

Puis, s’il vous sied, tendez la main aux Êtres à vos côtés.  Et goûtez à l’intérieur de vous cette Connaissance que cet Être est mû par le même élan créateur, le même amour, la même recherche de bonheur.  Que si son attitude, sa personnalité, sont différentes de vous, en deçà du personnage, vous êtes unis.

 

Rappelez-vous que ce n’est que cette conscience, que cette connaissance qui permet aux Êtres d’être ensemble dans la paix.  Les personnages, les personnalités, et les attitudes, les peurs, sont distinctes.  L’extérieur est différent.  La recherche, la source, l’essence sont unies.

 

Laissez cette Connaissance circuler en vous.  Car c’est cette Connaissance de votre union actuelle.  L’union existe.  Elle n’est pas à créer, elle est à manifester. C’est cette connaissance de l’union qui permet la paix dans votre cœur, la paix de votre Âme et la paix de ce monde. Que la paix de votre Âme n’est pas distincte de la paix de ce monde. 

 

Ressentez la main de l’autre.  Au centre de la main, il y a le cœur.  Et lorsque les cœurs se rencontrent, les personnalités peuvent se dissoudre. 

 

[silence]

 

Et lentement, relâchez vos mains, en vous rappelant que si les Êtres sont unis énergétiquement, vibratoirement, ils ne sont jamais seuls.  En vous rappelant qu’ils n’ont pas besoin de la présence physique de l’autre pour ressentir leur union.

 

[silence]

 

Inspirez  profondément, et à l’expiration, ouvrez vos yeux, et portez-les vers le ciel.  Et demandez-vous si vous voulez vraiment vous engager à exprimer la vie et l’Univers…

 

[silence]

 

Vous pouvez vous asseoir, s’il vous sied.

 

[les gens s’assoient]

 

Voilà donc le rituel que nous vous suggérons en toute conscience.  N’ayez crainte d’en abuser…

 

[rires dans la salle]

 

Trois fois vous appelez la vibration de l’Univers pour en imprégner tout votre corps et demander à ce que le Disciple soit guidé.  Trois fois vous imprégnez votre corps de l’énergie de la terre en demandant que le Maître en vous soit stimulé dans l’incarnation.  La main sur le cœur par la suite, l’autre main appelant les Maîtres.  Vous goûtez l’Amour, et vous joignez vos mains.  Pour vous rappeler que les Maîtres ascensionnés et vous ne comportent aucune division, aucune différence.  Qu’il n’y a pas d’écart entre vous et la vibration des Maîtres.

 

Nous allons vous suggérer de célébrer la vie, tant et aussi souventes fois que votre Être vous inspire à le faire.  Célébrez la vie.  Rappelez-vous que célébrer la vie est une expression de la joie pure, de la force de création, sans défoulement, sans dispersion.

Utilisez toutes les occasions, toutes les fêtes pour vous rassembler.  Vous rassembler avec tous les Êtres de ce monde.  Et célébrez.  Festoyez la vie. 

 

Nous célébrons avec vous l’Amour.

 

Et lorsqu’en vous il y a ambivalence ou confusion quant à l’action juste à poser, fermez vos yeux, joignez vos mains, associez-vous à la luminosité violette et demandez l’inspiration.  Et puis, permettez qu’un état d’harmonie soit à l’intérieur de vous et allez sans crainte, sans protection.

 

Nous vous transmettons notre Amour.

 

Nous allons quitter cet Outil.

 

 

Les Énergies du Maître Saint-Germain
Le 31 décembre 2001

Rituel quotidien de conscience et de présence pour cette ère (résumé)

En faisant les gestes avec les mains, trois fois vous appelez la vibration de l’Univers pour en imprégner tout votre corps et demander à ce que le Disciple soit guidé.  Trois fois vous imprégnez votre corps de l’énergie de la terre en demandant que le Maître en vous soit stimulé dans l’incarnation.  La main sur le cœur par la suite, l’autre main appelant les Maîtres.  Vous goûtez l’Amour, et vous joignez vos mains.  Pour vous rappeler que les Maîtres ascensionnés et vous ne comportent aucune division, aucune différence.  Qu’il n’y a pas d’écart entre vous et la vibration des Maîtres.

lineaHorizontal-560

Vous pouvez partager librement ce message à la condition d'en conserver l'intégralité, sans rien modifier ni enlever, y compris sa provenance (www.rayonviolet.com) et ces quelques lignes. Merci

 

© 2009 Pierre Lessard, 2033 Montée du Cheval Ailé, Sainte-Lucie des Laurentides
Québec, Canada, J8C 3A1
- Tél. Amérique : 1-514-990-8507 Tél. Europe : 33 (0)5 34 36 68 32